Face à la pauvreté grandissante, le Secours catholique interpelle les candidats à la primaire de la droite

DirectLCI
POINTÉS DU DOIGT - Dans une lettre envoyée ce jeudi aux candidats à la primaire de la droite, le Secours catholique interpelle sur la montée de la pauvreté en France et invite les candidats à s'emparer de cette question.

La pauvreté ne faiblit pas. C'est le triste constat fait par le Secours catholique-Caritas France, qui a décidé d'appeller les candidats à la primaire de droite à s'emparer de cette question. L'association doit leur remettre ce jeudi une lettre, juste avant leur dernier débat avant le premier tour, pour leur demander "de mettre la lutte contre la pauvreté et contre le chômage de longue durée au coeur de (leur) projet de société". "Nous attendons du futur président qu'il fasse l'unité nationale et combatte la pauvreté et la stigmatisation des plus pauvres", est-il écrit. 


"On veut interpeller les candidats à la présidentielle pour remettre la question de la solidarité au coeur des priorités", a expliqué à l'AFP Bernard Thibaud, secrétaire général de l'association. "La pauvreté ne recule pas depuis dix ans et on voit que ce n'est pas une question prioritaire dans les débats. Au contraire, elle est plutôt exploitée pour opposer les migrants aux autres", regrette-t-il.

En vidéo

Conqéquences des catastrophes naturelles : plus de 26 millions de personnes passent sous le seuil de pauvreté

Rapport annuel sur la pauvreté

Le Secours catholique publie le même jour son rapport annuel sur l'état de la pauvreté, établi à partir de l'analyse de situations de personnes accueillies (85.179 fiches statistiques étudiées). Ce rapport sera ensuite envoyé à tous les candidats à la présidentielle. Au total, en 2015, l'association a rencontré 608.500 personnes ou ménages en situation de pauvreté, un chiffre en augmentation de 2,7% par rapport à 2014. Les familles et les enfants représentent 51,8% des ménages reçus et le nombre de familles précaires continue d'augmenter.


Le besoin d'écoute et les besoins alimentaires restent de loin les principales demandes des personnes s'adressant au Secours catholique, note l'association, qui aide aussi à payer le loyer, les factures ou le transport. Il a aujourd'hui rejoint les 67.500 bénévoles de l'association. Un engagement pour "être utile à quelque chose, et utile aux autres".

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter