Face aux inégalités, Nicolas Hulot critique une présidentielle qui "désenchante par avance"

SOCIÉTÉ

Toute L'info sur

Elections présidentielles

SOLIDARITÉ – 10 ans jour pour jour après la mort de l’Abbé Pierre, Nicolas Hulot a lancé un appel aux candidats à l’élection présidentielle pour réduire les inégalités et remettre la solidarité au centre de la société.

"Le temps est venu d’acter que la solidarité n’est plus une option ou juste une considération morale, elle est une condition non négociable à la paix du monde". Pour célébrer les 10 ans de la mort de l’Abbé Pierre, Nicolas Hulot a publié une tribune dans le Journal du Dimanche dans laquelle il pousse la France mais aussi les autres sociétés modernes à s’engager pour la réduction des inégalités.

L’ancien présentateur télé s’en est pris notamment à la classe politique, qui participe selon lui à diviser la population. Parlant de la campagne présidentielle, il dénonce "ce précieux moment démocratique (qui) nous désenchante par avance, tant son déroulé est convenue sur le fond et sur la forme. Les personnages sont connus, les rôles distribués, les dialogues et les armes déjà affutés. Une occasion de plus de nous diviser au moment où nous avons tant besoin de nous rassembler".

Comment partager quand un tout petit nombre concentre l’essentiel de la richesse en privant le plus grand nombre ? - Nicolas Hulot

Se rassembler pour quoi ? Pour faire face à la hausse constante des inégalités, causée selon lui par un système qui en tire profit. "Comment partager quand un tout petit nombre concentre l’essentiel de la richesse en privant le plus grand nombre ? […] Comment partager quand certains spéculent sur les ressources vitales pour créer la rareté dont ils font ensuite profit ?"

Le militant écologiste s’en prend à la fraude fiscale qu’il estime "deux fois supérieure à la dette de tous les Etats de la zone euro ? Le temps est clos où l’on pouvait accepter qu’un pan entier de l’économie mondiale échappe aux Etats et au peuples ? Voilà une vérité qui dérange que l’on doit clamer aujourd’hui en hommage à l’Abbé Pierre".

En vidéo

Les huit plus grands milliardaires sont aussi riches que la moitié la plus pauvre de l'humanité

Lire aussi

La solidarité "premier parti de France"

Nicolas Hulot termine en vantant l’importance de la solidarité, parlant d’une société discrète qui travaille, innove, soigne et partage. Avançant le chiffre de 13 millions de bénévoles ("40% du corps électoral"), il parle de la solidarité comme du "premier parti de France". "Une France généreuse, altruiste, discrète et inventive, digne héritière de l’Abbé Pierre".

Lire aussi

En vidéo

Le 22 janvier 2007, l'abbé Pierre décédait à l'âge de 95 ans

Et aussi

Lire et commenter