Un ménage sur cinq a-t-il souffert du froid l’hiver dernier, comme le dit Yannick Jadot ?

Image d'illustration

LOGEMENT - Le candidat EELV brandit régulièrement ce chiffre, qui se retrouve dans la dernière étude annuelle du médiateur national de l’énergie.

En tant que candidat des Écologistes, Yannick Jadot a fait de l’énergie son véritable cheval de bataille. Pour lutter contre les passoires thermiques - ces logements mal isolés et nécessitant une consommation de chauffage excessive - ce dernier veut miser sur une filière de la rénovation qui engendrerait la création de 200.000 emplois. Pour étayer cette proposition, un chiffre est régulièrement communiqué par le candidat et son équipe de campagne : un ménage sur cinq aurait souffert du froid l’hiver dernier. "Il n’est pas admissible qu’en 2021, il y ait des français.es qui ne soient pas en mesure de chauffer correctement leurs logements", s’est-il encore indigné ce jeudi 2 décembre, sur son compte Twitter. Mais à quoi correspond-il ? 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

D’abord, le concept de précarité énergétique a été défini par la loi et permet donc de désigner précisément les personnes qui en sont touchées. Selon la loi de 2010 portant engagement national pour l'environnement, "est en situation de précarité énergétique (…) une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d'énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l'inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d'habitat". Alors, combien de foyers français sont-ils concernés ? 

Le chiffre cité par Yannick Jadot se retrouve assez facilement, dans le baromètre énergie-info du médiateur national de l’énergie, publié cette année. Ayant interrogé un échantillon de 2016 foyers représentatif de la société française entre le 6 et le 21 septembre, le médiateur constate que 20% des ménages, soit un ménage sur cinq, ont souffert du froid au cours de l’hiver 2020-2021 pendant au moins 24 heures. Une précarité énergétique qui s'accentue par rapport à l’hiver précédent (la proportion des ménages est en hausse de 6 points) et dont les causes sont multiples. Une "mauvaise isolation" est rendue responsable dans 40% des situations, une "limitation pour des raisons financières" dans 36% des cas et un "hiver plus rigoureux", dans 30% des cas.

Lire aussi

Et certaines tranches d’âge sont plus concernées que d’autres en France, d'après ce baromètre. Ainsi, les plus jeunes (18-34 ans) sont davantage à avoir souffert du froid dans leur logement : ils étaient encore 30% au cours de l’hiver dernier. Dans le détail, 74% d’entre eux ont restreint leur chauffage pour payer moins tandis que 46% ont même eu des difficultés à payer leurs factures d’énergie.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : pour "donner de la visibilité", un Conseil de défense sanitaire prévu ce jeudi

Disparition de Gaspard Ulliel : qui est sa compagne Gaëlle Pietri, mère de leur fils Orso ?

Maroc : le parquet antiterroriste ouvre une enquête après "l'assassinat" d'une touriste française

Grève des enseignants : à quoi faut-il s'attendre pour la manifestation de ce jeudi ?

VIDÉO - Piscines illégales détectées par le fisc : que risquent les propriétaires ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.