"Faut être c.. pour prendre la route aujourd'hui" : les messages les plus drôles des automobilistes dans les bouchons

SOCIÉTÉ

#BOUCHONS - Le hashtag "bouchons" s'est retrouvé n°1 des tendances Twitter ce samedi en début d'après-midi. Une présence à cette place qui ne doit rien au hasard en ce jour de circulation classé noir dans le sens des départs.

610 km de bouchons cumulés à la mi-journée. Les Français qui partent en vacances se sont armés de patience en de nombreux endroits de l'Hexagone ce samedi avant de rejoindre leur destination de vacances. Bien souvent on s'occupe comme on peut durant ces embouteillages : musique, jeux (pour les enfants), lecture (pas pour les conducteurs / conductrices)... Et puis il y a Twitter et sa horde d'humoristes, pour éventuellement redonner le sourire à ceux et celles qui commencent à s'agacer de ne pas avoir avancé de plus de 500 mètres depuis 20 minutes.

Certains n'oublient pas de rappeler aux automobilistes qui n'y penseraient pas qu'il est important de faire une pause toutes les 2 heures. Après pour se reposer personne n'a obligation d'emmener avec lui son cadre de lit.

D'autres y vont aussi de leur petite blague écrite faussement au premier degré.

Manque de chance pour l'auteur(e) de la blague, le compte Twitter de la marque de voiture Skoda ne semble pas avoir pris ce tweet à la rigolade, rappelant au compte @Madame_Clairon que les conducteurs doivent "rester concentrés sur la route, pas sur Twitter".

L'actualité jamais très loin des embouteillages

Mais même sur la route des vacances, l'actualité n'est jamais très loin. En atteste ce tweet qui fait le lien entre les bouchons et l'édito de Christophe Barbier de vendredi, dans lequel ce dernier estime que "les Français doivent renoncer à leur cinquième semaine de congés".

Enfin le hahstag #Bouchons est aussi l'occasion de faire de la communication politique, une option choisie par Antoine Léaument, chargé de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier propose un lien vers sa chaîne YouTube où il revient sur les produits apportés mercredi à l'Assemblée nationale par des députés France insoumise qui ont protesté symboliquement contre la baisse prochaine des APL.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter