Faut-il supprimer les notes à l'école ? Vous nous avez donné votre avis

Faut-il supprimer les notes à l'école ? Vous nous avez donné votre avis

SOCIÉTÉ
DirectLCI
TÉMOIGNAGES – Alors que le gouvernement veut réformer l'évaluation des élèves, en s'appuyant sur une conférence nationale organisée jeudi et vendredi sur le sujet, nous vous avons demandé votre avis sur la question de la suppression des notes à l'école. Sans surprise, elle divise.

Faut-il supprimer les notes à l'école ? Ce vieux débat promet de déchaîner encore les passions dans les mois à venir, alors que le gouvernement, qui réfléchit à une réforme de l'évaluation des élèves, a récemment été invité par le Conseil supérieur des programmes à remplacer notre notation sur 20 par une méthode plus souple et bienveillante, un barème de 4 à 6 niveaux comme cela se fait souvent à l'étranger. Chez nos lecteurs aussi, la question se révèle explosive.

"Il y a toujours eu un premier et un dernier"

Beaucoup refusent de dire adieu à nos traditionnelles notes . "Comment voulez-vous que les parents et élèves s'y retrouvent ?", réagit ainsi Sandrine : "Il y a une trop grande marge dans les appréciations, alors qu'une note est précise". Là où certains dénoncent la concurrence entre élèves qu'entretient le système actuel, Laurence, elle, souligne les vertus de la hiérarchisation : "Il y a toujours eu un premier et un dernier. Et puis cela permet de se situer, de se motiver à faire mieux, de développer sainement l'esprit de compétition."

Nathalie va dans le même sens. « La notion de concurrence et de récompense me paraît importante, écrit-elle. Quand j'étais jeune, les notes ( ) récompensaient le travail fourni et on en était fier (ou pas). Que veut dire une lettre dans un devoir ? Comment un enfant peut se représenter cela ? Mais comme tout le reste, une note doit être accompagnée d'un commentaire de la maîtresse ou du professeur." De son côté, Sébastien "pose une question simple" : "si votre thermomètre vous indique que vous avez de la fièvre, allez vous vous débarrasser de votre thermomètre pour la faire tomber ?"

"La notation par lettres est plus tolérante"

Dans "le camp des anti-notes", légèrement moins fourni que celui des partisans, on critique un système tourné vers la sanction plus que la récompense, qui décourage trop d'enfants en les classant. Certains, comme Stéphanie, font appel à leurs souvenirs : "Je m'en souviens comme si c'était hier. Le prof qui se fait une joie d'annoncer les notes : 15...18... toi 4, la claque totale... Et le petit commentaire qui achève : 'La prochaine fois vise 5'". "Les notes ne servent à rien sauf à montrer du doigt l'élève qui a des difficultés, et même si celui-ci fait des gros efforts, estime pour sa part Maryline. La note sanctionne le résultat mais pas le travail fourni en amont."

"La notation par lettres est plus tolérante", juge également Angela, car la notation chiffrée est "assez cruelle et non constructive pour les plus introvertis, les plus faibles. Elle met l'accent sur les faiblesses et non les éventuelles qualités à améliorer ou progrès à faire".

Sur le même sujet

Lire et commenter