Les entreprises peuvent-elles obliger leurs salariées à porter des talons hauts ?

DirectLCI
SANTÉ - Certains secteurs ont des exigences précises en termes d'accessoires. Pour les femmes, porter des hauts talons peut en faire partie. Mais cette exigence parfois tacite est-elle légale ?

Mélanie est hôtesse dans des salons pour des événements ponctuels. Vêtue d'un tailleur, maquillée pour l'occasion elle est en représentation et doit afficher un sourire de circonstance. Elle doit parfois rester debout plusieurs heures sans interruption. Une position statique qui peut rapidement devenir un supplice à cause des quelques centimètres qu'elle a sous ses talons. Pour dissiper la douleur, elle se balance d'un pied sur l'autre discrètement.


Margaux est dans la même situation. La jeune femme travaille dans un restautant chic. Là aussi, sa tenue doit être irréprochable et bien sûr, les talons sont de rigueur. Mais à cause de ses chaussures, elle consulte désormais un podologue.  L'hyper-appui sur l'avant-pied peut entraîner des douleurs et des complications à long terme, des cors aux pieds mais des problèmes plus sérieux comme l'arthrose  ou un nerf coincé.

Une règle tacite ambiguë

Pour Margaux, porter des talons "n'est pas vraiment une obligation" mais son employeur lui a fait comprendre que "c'était plus esthétique". Si cette règle ne figure pas explicitement sur le contrat, il s'agit d'une ambiguité de la part de l'employeur.


Pour l'avocate spécialiste en droit du travail Me Savine Bernard, "plus on s’éloigne du mannequinat, plus on a des tâches à effectuer qui ne sont pas uniquement des tâches de représentation physique, moins on va pouvoir justifier le caractère essentiel et déterminant par rapport à l’activité de la société que vous soyez en talons".

C’est pas vraiment une obligation mais on nous fait comprendre que c’est plus esthétiqueMargaux, employée dans un restaurant chic

En France une entreprise a le droit d'obliger ses salariés à porter une tenue vestimentaire en particulier, tout comme elle peut interdire certains vêtements. 


D’après l'article L1121-1 du Code du travail, nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché.

Plus d'articles

Sur le même sujet