Fermée, la mosquée de Lagny-sur-Marne avait déjà fait parler d'elle

Fermée, la mosquée de Lagny-sur-Marne avait déjà fait parler d'elle

DirectLCI
RADICALISATION - L'imam de la mosquée de Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne), fermée ce mercredi, était déjà connu pour des faits d'endoctrinement et de radicalisation. Il est en Égypte depuis décembre 2014.

Une vaste opération de police a visé ce mercredi une mosquée présentée comme salafiste de Lagny-sur-Marne, en région parisienne, entraînant la fermeture du lieu de culte, la troisième décidée par les autorités depuis l'instauration de l'état d'urgence.

Cette intervention d'une ampleur inédite conduira à la "dissolution définitive, en conseil des ministres et dans les meilleurs délais, des trois associations pseudo-cultuelles concernées" dans cette ville de Seine-et-Marne, a déclaré à la presse le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Un revolver et des documents sur le djihad

A Lagny, les perquisitions menées mercredi matin ont "conduit à la notification de 22 interdictions de sortie du territoire", "à neuf mesures d'assignation à résidence d'individus radicalisés", ainsi qu'à la saisie d'un revolver 9mm "chez un individu qui a été aussitôt placé en garde à vue", selon Bernard Cazeneuve.

C'est chez les "dirigeants" de la mosquée de Lagny qu'a été saisi le revolver ainsi que des documents sur le jihad et "un disque dur dissimulé", a précisé le ministre de l'Intérieur. Une madrassa (école coranique) non déclarée a aussi été découverte.

L'imam en Égypte depuis 2014

L'imam Mohamed Hammoumi avait déjà vu ses avoirs être gelés par un arrêté le 28 avril dernier. Il présidait une des associations mises en cause, "le Retour aux sources", et officiait dans cette mosquée jusqu'en décembre 2014, date à laquelle il a quitté la France pour l'Egypte. Se sachant surveillé, il aurait fui avec une vingtaine de ses élèves afin d' y recréer une cellule radicale.

Mohamed Hammoumi est connu pour être un prédicateur radical, responsable de l'endoctrinement et du recrutement de volontaires pour aller faire le djihad en Syrie. Antisémite notoire, cet imam a plusieurs fois fait l'apologie du terrorisme en public, rapportait Libération en juillet dernier . Parmi ses quelque 150 fidèles, Mehdi Sabry Belhoucine, l'homme qui a accompagné Hayat Boumeddiene, la compagne d’Amedy Coulibaly , dans sa fuite vers la Turquie le 2 janvier 2015.

A LIRE AUSSI
>> Etat d'urgence : Cazeneuve annonce la fermeture de trois mosquées
>> Comment les mosquées radicalisées sont-elles repérées ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter