"Avec le niveau actuel de restrictions, fermer les écoles n'a pas de sens", estime le Dr Cohen

"Avec le niveau actuel de restrictions, fermer les écoles n'a pas de sens", estime le Dr Cohen

POINT DE VUE - Le pédiatre et infectiologue, Robert Cohen n'est "pas opposé" à une fermeture des écoles pour contrer l'épidémie de Covid-19, mais estime que cette mesure doit s'accompagner "d'un plan de confinement strict" et être couplée aux vacances scolaires.

Les écoles vont-elles bientôt fermer leurs portes pour tenter d'endiguer l'épidémie de Covid-19 ? Si le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a renforcé vendredi le protocole sanitaire en milieu scolaire, une mesure similaire à celle du printemps 2020 reste toujours écartée par l'exécutif. "Nous ne fermerons les écoles qu'en dernier recours", répétait encore le ministre de la Santé, Olivier Véran, jeudi.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

Mais depuis, la pression s'est intensifiée. Le nombre de fermetures de classes a bondi ces derniers jours, et plusieurs spécialistes ne s'opposent plus à une mesure aussi radicale. C'est notamment le cas du Dr Robert Cohen, pédiatre et infectiologue. "Nous ne sommes pas opposés" à une fermeture des écoles, indique-t-il sur LCI (voir vidéo en tête de cet article). "Dans une situation aussi aigüe que celle que nous vivons, s'il faut fermer les écoles, fermons-les."

"Si on ouvre les coiffeurs, fermer les écoles n'a aucun sens"

Toutefois, le Dr Cohen cite deux conditions nécessaires pour qu'une telle mesure soit efficace contre l'épidémie sans mettre en péril l'apprentissage des écoliers. "Profitons des vacances scolaires pour allonger" le temps sans école, demande-t-il. "Si une fermeture des écoles doit être décidée, le moment des vacances scolaires serait le bon. Il n'est pas question de laisser quinze jours de vacances scolaires pour s'apercevoir ensuite qu'il faut fermer les écoles pendant un mois."

Lire aussi

Surtout, le pédiatre estime que la fermeture des écoles doit intervenir seulement si d'autres mesures sont mises en place. "Cela doit s'accompagner d'un plan de confinement strict", déclare le Dr Cohen. "Fermer les écoles avec le niveau de restrictions actuel n'a juste pas de sens. L'augmentation des contaminations dans les écoles est liée à l'augmentation des contaminations dans la société. Deux fois sur trois ou trois fois sur quatre, les enfants sont contaminés en intra-familial. Si on laisse les coiffeurs ou les fleuristes ouverts et que l'on ferme les écoles, cela n'a aucun sens. Mais si on confine de façon plus stricte, on peut envisager des fermetures d'écoles."

Enfin, le Dr Cohen réclame aussi une accélération de la campagne de vaccination afin que les adultes travaillant en milieu scolaire puissent recevoir leur première dose. "Il faut vraiment mettre les enseignants dans les prioritaires de la vaccination très rapidement, et profiter des vacances scolaires pour initier et accélérer leur vaccination", souhaite l'infectiologue.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Lire et commenter