Fête de la musique : quel dispositif de sécurité face à la menace terroriste ?

Fête de la musique : quel dispositif de sécurité face à la menace terroriste ?

SÉCURITÉ – En plus des 10.000 soldats de l’opération Sentinelle, le ministère de l’Intérieur mobilise 48.000 policiers et gendarmes sur l’ensemble du territoire ce mercredi pour la Fête de la musique. Objectif pour les autorités : garantir une présence visible des forces de l’ordre.

À évènement traditionnel, dispositif de sécurité exceptionnel. Alors que la France s’apprête, comme chaque 21 juin, à célébrer la Fête de la musique, le ministère de l’Intérieur a annoncé mardi la mobilisation sur l'ensemble deu territoire de 48.000 policiers et gendarmes, en plus des 10.000 soldats (dont 3000 réserviste) de l’opération Sentinelle, pour encadrer les festivités. 

Des effectifs qui, souligne Beauvau, sont "mobilisés dans chaque département, sous l’autorité des préfets, en partenariat avec les maires, qui s’appuieront sur les polices municipales, et les associations qui ont annoncé leur participation à l’événement". Objectif pour les autorités, deux jours après l’attentat raté sur les Champs-Elysées et, plus généralement, dans un lourd contexte de menace terroriste : garantir "une présence visible et régulière" des forces de l’ordre, ainsi qu’"une capacité permanente d’intervention".

Lire aussi

En vidéo

Mesures de sécurité contre les attaques terroristes : peut-on sécuriser les centres-villes ?

Paris sous haute surveillance

À Paris et dans les trois départements limitrophes (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne), où 400 évènements sont déclarés selon le préfet de police Michel Delpuech, la vigilance sera maximale, avec plus de 3200 forces de sécurité mobilisées. "On est dans un temps où notre pays doit rester ce qu'il est : un pays de liberté, de joie de vivre, aimant faire la fête (...) mais dans un contexte qui nécessite de prendre des précautions", a rappelé le haut-fonctionnaire nommé à son poste le 19 avril dernier. 

Un arrêté autorisant de 16H00 à 03H00 les fouilles et contrôles dans la capitale est par ailleurs en vigueur, tout comme un autre interdisant la circulation dans le quartier du Marais, au centre de Paris, jusque 02H00.

Le principe est de ne pas faire de statique mais d'être très dynamique- Jacques Méric, directeur de la sécurité de proximité de l’agglomération

Dans le détail, il y aura "2700 policiers auxquels vont s'ajouter les forces mobiles (9 sections de CRS) et un escadron de gendarmerie mobile", a précisé le directeur de la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération (DSPAP) Jacques Méric. "Nous avons isolé 26 évènements musicaux sur Paris et six en banlieue à partir desquels nous allons déployer l'ensemble des unités. Le principe est de ne pas faire de statique mais d'être très dynamique". 

600 à 650 policiers de la Direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC) et deux compagnies d'intervention sont également déployés et "orientés vers les petits concerts et la gestion de certains [évènements] dans des lieux publics comme les ministères", selon son directeur Alain Gibelin. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Escroquerie à la carte bancaire : clap de fin pour les rois de l’arnaque du "allo"

"Danse avec les stars" : Elsa Bois, la partenaire de Michou, se sépare de son compagnon

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.