Fête des pères : découvrez la recette parfaite pour un dîner familial

Société
DirectLCI
MÉDITERRANÉE - La Niçoise Julia Sedefdjian, cheffe du restaurant Les Fables de la Fontaine à Paris, nous a présenté une recette de son enfance : l'aïoli de lieu. Un plat frais, familial, parfait pour un dîner de Fête des pères.

Vous en avez marre d'offrir des cravates, polos et autres paires de chaussettes ? Pourquoi ne pas offrir un bon dîner fait maison à votre papa pour la Fête des pères ? La plus jeune cheffe étoilée de France, Julia Sedefdjian, vous propose une recette simple et familiale, pour un dîner en l'honneur de Papa : l'aïoli de lieu.


A seulement 22 ans, Julia Sedefdjian est à la tête d'un restaurant une étoile Michelin. Sa cuisine est inspirée par ses origines niçoises, faite de recettes tradionnelles de provence, riche en produits de la mer. Le temps d'enfiler son tablier et de saluer son équipe, la cheffe nous parle de son plat "signature", qui lui tient particulièrement à coeur. L'aïoli de lieu, elle le dégustait "le dimanche en famille" et l'a réinterprété pour en faire le plat phare de son restaurant. 


Julia Sedefjdjian a imaginé cette recette avec du Lieu, mais elle est également. faisable avec du Cabillaud. Tout est cuit à la vapeur, poisson comme légumes. Certains aliments nécessitent tout de même une pré-cuisson. 

La recette

  • 1Le poisson

    Julia Sedfdjian a donc choisi le Lieu, elle conseille une cuisson à la vapeur, pour préserver la consistance du poisson. 


    Pour cela, rouler le poisson dans un film plastique. Ajouter un filet d'huile d'olive, du poivre, du thym. fermer le film de matière hermétique. Le faire cuire dans une eau frémissante durant 6-7 minutes. "Cette cuisson permet de conserver la chair intacte", explique la cheffe.

  • 2L'aïoli

    L'aïoli est une mayonnaise à l'ail.  Dans un saladier, mélanger deux cuillères de moutarde, deux cuillères de jaune d'oeuf, 1 cuillière d'ail haché du piment en poudre, du sel et du poivre. Verser de l'huile de tournesol au fur et à mesure en mélangeant. "Il faut remuer doucement au début, attendre que l'émulsion se fasse avant de mélanger plus rapidement", conseille Julia Sedefdjian. 

  • 3Les légumes

    Julia Sedefdjian a fait précuire certains légumes, pour renforcer leur goût. AInsi l'oignon rouge est confit au four avec du sucre, durant 10-15 minutes. La Niçoise a cuisiné ses artichauts poivrade (une variété d'artichauts plus petits, de couleur violette) "à la barigoule", selon la tradition provençale. Les faire revenir dans un peu d’huile d’olive, en les laissant dorer. Puis déglacer au vin blanc. Laisser mijoter encore une dizaine de minutes à feu couvert.


    Pour les pommes de terre, la cheffe les fait pré-cuire dans une eau bouillante safranée, pour les colorer. Le navet, les cébettes et les carottes sont cuites dans une casserole d'eau bouillante durant 5-6 minutes. Les artichauts, l'oignon et les pommes de terres sont ensuite dorés  à la poêle après avoir été pré-cuits.  

  • 4Le coulis de betterave

    La betterave fait partie des ingrédients de l'aïoli, selon la recette provençale. Julia Sedfdjian a décidé de la présenter en coulis, pour cela,  faut juste mixer les betteraves non cuites. 

Ce plat peut se manger froid, tiède ou chaud. "C'est un plat de partage", explique Julia Sedefdjian. A déguster au restaurant Les Fables de la Fontaine, un restaurant spécialisé dans le poisson, dans le 7ème arrondissement de Paris. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter