Fin de la prise d'otage à Toul

Fin de la prise d'otage à Toul

Société
DirectLCI
SOCIETE - La psychologue prise en otage, lundi soir, au centre de détention de Toul (Meurthe-et-Moselle) par un détenu de 24 ans qui la menaçait à l'aide d'un objet contondant artisanal, a été relâchée.

Soulagement à Toul. Le détenu qui retenait en otage une psychologue au centre de détention de Meurthe-et-Moselle s'est rendu lundi soir, peu après minuit. "Il a jeté sa brosse à dent préalablement taillée sous forme d'une arme", a précisé Fadila Doukhi, responsable FO pénitentiaire. Le prisonnier s'était retranché en fin de journée avec la psychologue dans la salle d'audience du quartier disciplinaire. 

Demande de transfert

Condamné pour vols avec violence, le jeune homme âgé de 24 ans était arrivé au centre de détention de Toul en juillet 2013. Initialement incarcéré à la prison de Montmédy (Meuse), il y avait mené une rébellion, entraînant son transfert disciplinaire. Libérable en 2017, le détenu réclamait son transfert en Alsace, vers la prison d'Ensisheim ou Mulhouse.

"Il n'a pas obtenu gain de cause, a expliqué le procureur de la République de Nancy, Thomas Pison. Grâce au travail de professionnels du GIPN, il a compris qu'il n'avait pas d'issue". D'une capacité de 429 places, le centre de détention de Toul, en service depuis 1911, accueille des détenus d'un an et plus considérés comme présentant les perspectives de réinsertion les meilleures.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter