Flambée épidémique en Guadeloupe : confinement renforcé à compter de ce mercredi soir

En Guadeloupe, le taux d'incidence frôle les 1 900. C'est du jamais vu en France. Un confinement strict va entrer en vigueur sur l'île.

DÉCLARATION - Face à l'explosion du nombre de cas de Covid-19 en Guadeloupe, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a confirmé ce mercredi le renforcement du confinement, entraînant la fermeture des restaurants, bars et plages.

La Guadeloupe au même régime que la Martinique. Le gouvernement a annoncé mercredi l'instauration d'un confinement renforcé en Guadeloupe, similaire à celui déjà appliqué sur l'île voisine, pour freiner l'épidémie de Covid-19. Un durcissement qui entraîne notamment la fermeture de restaurants, bars et plages. "Lors du Conseil de défense de ce matin, nous avons décidé d'étendre les mesures à la Guadeloupe", a indiqué Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministres. "Une nécessité vitale" selon lui pour "stopper au plus vite la circulation du virus".

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

Mardi soir, le ministre des Outre-mer avait déjà laissé entendre que ce renforcement du confinement était imminent. La courbe des contaminations est "tellement forte", avait-il expliqué, que "nous allons devoir durcir le confinement". "La cinétique de l'épidémie" devrait amener le territoire à ouvrir plus de "100 lits de réanimation", a-t-il ajouté, en rappelant qu'une telle situation de crise n'a encore jamais été atteinte sur aucun "territoire de la République française".  

En Guadeloupe, le taux d'incidence dépasse les 1800 pour 100.000 habitants, alors que seulement 17% des Guadeloupéens présentent "un parcours vaccinal complet", selon Sébastien Lecornu.

274 soignants et 60 pompiers en renfort

Pour faire face aux manques de moyens sur l'île, 274 et 60 pompiers sont venus prêter main forte sur place. "Je rentre de vacances, et j'étais disponible, ma famille m'a poussé à venir", raconte Nicolas Glinkowski, infirmier anesthésiste et cardio-perfusionniste. "J'ai été sollicitée par ma direction lundi et j'ai répondu favorablement", a expliqué Delphine Jové, 49 ans, infirmière de réanimation et infirmière sapeur-pompier.

Lire aussi

La directrice générale de l'Agence régionale de Santé de Guadeloupe, Valérie Denux, a prévenu les soignants. "Soyez indulgents, tout ne sera peut-être pas parfait, notamment les conditions de travail", a-t-elle expliqué, rappelant au passage l'incendie du CHU en 2017 et sa vétusté. Les renforts seront répartis sur les diverses îles de l'archipel, jusqu'à Saint-Martin dans les îles du Nord et Marie-Galante. "Votre venue est un message de solidarité important", a souligné Sébastien Lecornu. "Ici, c'est la France et quand il y a un coup dur sur le territoire français, on est capable de déclencher les renforts."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : en Allemagne, un premier cas suspect de variant Omicron détecté

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.