Cadres, ils ont tout lâché pour un travail manuel

Cadres, ils ont tout lâché pour un travail manuel

TÉMOIGNAGES - Alors que Muriel Pénicaud présente ce lundi 5 mars sa réforme tant promise de la formation professionnelle, nous sommes allés à la rencontre de deux anciens cadres reconvertis dans un travail manuel.

Qui, après de longues études supérieures et un parcours professionnel sans faute, n'a jamais rêvé de tout lâcher pour un travail qui a plus de sens ? Et dans ce cas là, comment bien se lancer ? La formation professionnelle permet souvent ce genre de nouvelle vie. Et alors que la ministre Muriel Pénicaud doit présenter ce lundi 5 mars sa grande réforme sur le sujet, nous avons décidé d'aller à la rencontre de deux anciens cadres qui ont réussi cette reconversion. 

Clothilde était responsable d'un magasin de sport. Mais un licenciement économique a tout bouleversé : là, du fait de son éducation, avec des grands-parents bouchers, sa reconversion s'est posée presque naturellement. Après une année en alternance dans une boucherie, Clothilde a rapidement trouvé son nouveau rythme de vie. Et cinq ans après, elle gère à nouveau tout une équipe, forte de son expérience de cadre. "Mon passé est un avantage en fait", nous explique la jeune femme, qui estime aujourd’hui avoir enfin "trouvé sa voie".

Toute l'info sur

LE WE 20H

Lire aussi

"C'est encore plus joli que ce que j'ai commandé !"

Le parcours de Christophe, 50 ans, est différent. Transformer un produit de la nature, c’était son souhait depuis toujours, lui qui a pourtant longtemps travaillé dans le monde du pétrole. Pendant trente ans, il a occupé de nombreux postes à responsabilités dans ce domaine. Avant d’oser, il y a quatre ans, changer radicalement de voie professionnelle, et ne plus se cantonner à bricoler du bois le dimanche dans son atelier. Aujourd’hui, il laisse libre court à son imagination. "La plus grande des satisfactions, c’est quand vous amenez un objet chez un client et qu’il vous dit 'c’est encore plus joli que ce que j’ai commandé !'". 

Vous l'aurez compris : même si ces deux métiers n’ont rien à voir, ils ont au moins un point commun : avoir le sentiment gratifiant d’agir dans le concret et de voir, chaque jour, le résultat de leur travail ! Alors, vous laisserez-vous tenter ? 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

EN DIRECT - Covid-19 : le plan blanc déclenché à Marseille

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.