Forte mobilisation pour le mouvement de grève dans les Ehpad

DirectLCI
MOUVEMENT SOCIAL - Plusieurs milliers de personnes ont manifesté mardi dans toute la France pour réclamer davantage de moyens dans les maisons de retraite. Une mobilisation inédite suivie par près d'un tiers des salariés des Ehpad.

C'est une mobilisation inédite. Ce mardi 30 janvier, les salariés des Ehpad (Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendants) étaient dans la rue pour dénoncer leurs conditions de travail.  L'appel à la grève était massif : huit syndicats, parmi lesquels FO et CGT, soutenaient la mobilisation dans ce secteur habituellement peu revendicatif. Selon le ministère de la Cohésion sociale, le taux de participation de l’ensemble des personnels  (nombre de grévistes déclarés) était de 10,3% et le taux de mobilisation (nombre de grévistes déclarés et de personnels assignés) était de 31,8%.


Au menu de leurs revendications : une augmentation significative des effectifs dans ce secteur, touché par la fin des contrats aidés, ainsi que l'annulation de la réforme de la tarification, initiée sous le précédent quinquennat, et qui, visant à uniformiser les dotations des établissements, pénalise un certain pourcentage des Ehpad publics. 

Une délégation de représentants du personnel a été reçue par les services de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Elle est ressortie "déçue", disant n'avoir obtenu que "des non réponses".


Depuis plusieurs mois, les personnels réclament "davantage de moyens humains pour plus de dignité". En 2017, une centaine de grèves dans des Ehpad ont été recensées, dont la plus médiatique, aux Opalines à Foucherans (Jura), a duré près de trois mois.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter