Frais bancaires : en baisse mais toujours trop élevés

Frais bancaires : en baisse mais toujours trop élevés

DirectLCI
BANQUES – Les tarifs bancaires pourraient baisser cette année, mais restent trop élevés et, pour certains, injustifiés, selon l'UFC- Que Choisir. Pour aider les consommateurs à faire le bon choix, l'association vient de publier son classement des banques les moins chères.

Une tendance à la baisse...
Bonne nouvelle pour les consommateurs. A en croire le comparateur de banques en ligne Panorabanques , les principaux frais bancaires vont baisser cette année. Ces derniers devraient s'élever en moyenne à 187 euros, après avoir atteint 191 euros en 2013. Un effort des banquiers ? Pas vraiment. Cette baisse est en effet surtout due au plafonnement des commissions d'intervention (frais de dépassements bancaires...), à 80 euros par mois, inscrit dans la loi de régulation des activités bancaires adoptée l'été dernier.

... mais des tarifs toujours trop élevés
Services trop chers, opérations injustifiées... L'UFC-Que Choisir dresse néanmoins un tableau très critique des tarifs bancaires dans son palmarès 2014 des banques françaises qui passe au crible 129 établissements. Les montants de certaines opérations ont ainsi flambé ces dernières années. C'est le cas des retraits "déplacés" qui ont progressé de 68% en quatre ans – ces frais facturés lorsqu'un client effectue un retrait à un distributeur n'appartenant pas au réseau de sa banque. Dans le même temps pourtant, les banques bénéficiaient, elles, de la baisse des frais liés à cette opération. Si les tarifs d'autres services ont été contenus depuis 2010, ils restent trop chers, estime l’association de consommateurs. Une carte de crédit courante coûte ainsi 20 euros en moyenne en Belgique, contre 38 euros en France. Il y a enfin les services injustifiés, à l'image de l'assurance moyens de paiement (environ 25 euros), qui couvre la perte ou le vol de sa carte bancaire ou de son chéquier, alors que les banques ont de toute façon l'obligation de rembourser les sommes prélevées indûment.

Le classement des banques
Toutes les banques n'appliquent cependant pas la même politique tarifaire. Pour inciter les clients à la mobilité bancaire, quasi inexistante en France, et donc peser sur les tarifs pratiqués, l'UFC Que-Choisir dresse le palmarès des banques les moins chères à partir des tarifs des dix principaux services bancaires. Sans surprise, ce sont les banques en ligne qui trustent les premières places du classement. Il faut dire que Boursorama et ING Direct (1ers ex-aequo) ne font pas payer ces opérations, à la différence des banques traditionnelles. La moins chère de toutes, le Crédit agricole Aquitaine (8e), affiche en effet 145,65 euros de frais annuels. Entre ces deux catégories, les banques issues de compagnies d'assurances comme la MACIF (5e) et Groupama Banque (7e) proposent des tarifs un peu moins élevés.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter