France : près de deux tiers des jeunes estiment que la laïcité est en danger

France : près de deux tiers des jeunes estiment que la laïcité est en danger

STATISTIQUES - Selon un sondage Ifop, 63% des jeunes affirment que la laïcité est aujourd'hui en danger en France. Ce chiffre est en baisse par rapport à celui de novembre 2020 (70%).

Un modèle en péril ? Dans un sondage* Ifop pour Marianne, 63% des jeunes (18-30) se disent inquiets pour la laïcité aujourd'hui en France et l'estiment en danger. Même s'il reste particulièrement élevé, ce chiffre est toutefois en baisse par rapport à celui obtenu en novembre 2020, quelques jours seulement après l'assassinat glaçant de Samuel Paty (70%). 

Toute l'info sur

Samuel Paty, un an après

Pour ce qui est de la définition exacte de ce concept, les jeunes sont divisés : pour 27%, la laïcité consiste à mettre toutes les religions sur un pied d'égalité, pour 24% à assurer la liberté de conscience, pour 23% à séparer religions et politique, pour 14% à faire reculer l'influence des religions dans la société, et pour 12% rien de tout cela. Quoiqu'il en soit, la majorité des personnes interrogées (57%) jugent que la défense de la laïcité est souvent instrumentalisée par des personnalités politiques et des journalistes qui veulent dénigrer les musulmans. Elles sont encore plus nombreuses à penser que l'on parle trop de religion, et de questions religieuses, actuellement (73%, contre 78% l'an dernier). 

La démarche de Samuel Paty approuvé par les jeunes

Par ailleurs, le sondage dispose d'un volet axé autour de l'assassinat de Samuel Paty, un événement qui a particulièrement choqué (85% des sondés). Il révèle que 62% des jeunes considèrent justifié que les enseignants montrent à leurs élèves des dessins caricaturant ou se moquant des religions afin d'illustrer la liberté d'expression. De même, pour 58% des 18-30 ans, Samuel Paty a eu raison de montrer des caricatures de Mahomet au nom de la liberté d'expression (22% considèrent qu'il a eu tort, car cela constituait une provocation inutile). En outre, 62% des jeunes voient dans cette décision une initiative qui relève strictement de l'illustration du concept de liberté d'expression. À noter, tout de même, que 14% des sondés y voient une démarche islamophobe dissimulée.

Lire aussi

Enfin, 77% des jeunes interrogés condamnent totalement l'auteur de l'assassinat du professeur d'histoire-géographie en octobre 2020, 9% le condamnent mais partagent certaines de ses motivations, 5% ne le condamnent pas et 9% restent indifférents.

*Ce sondage a été mené en ligne du 24 au 30 septembre auprès d'un échantillon de 1.014 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 à 30 ans, selon la méthode des quotas.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : Olivier Véran annonce 47.000 nouveaux cas en 24h

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Marine Le Pen juge le clip de candidature d'Eric Zemmour "passéiste et crépusculaire"

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.