Frigide Barjot cherche des bras pour son déménagement

SOCIÉTÉ

SE LOGER - L'ex-égérie de la Manif pour tous rendra les clés de son logement social lundi. Faute de déménageurs, elle demande aux opposants à la loi Taubira de venir l'aider à vider son appartement.

Ça sera le cinquième et dernier camion à partir du 51 rue de la Fédération (Paris XVe). Frigide Barjot quittera définitivement lundi le logement de 173m2 de la Régie immobilière de la ville de Paris, qu'elle occupait jusqu'à maintenant. Il y a tout juste un an, la justice a exigé le départ de la famille Tellenne (le vrai nom de Frigide Barjot) pour cause de non-respect des règles commerciales (le siège de leur entreprise était domicilié dans leur appartement).

"Il ne reste que les lits et l'électroménager"

Comme le rapporte dimanche Le Huffington Post, Frigide Barjot a envoyé un courriel à ses partisans pour l'aider à déménager lundi matin. Rendez-vous est donné à 8 heures précises. L'opposante à la loi Taubira a dû faire face à la défection des déménageurs. "Il ne reste que les lits et l'électroménager, c'est l'histoire d'une demi-journée", assure Frigide Barjot. Contactée par metronews, elle dit espérer la venue "de gens de bonne volonté". Ses acolytes Xavier Bongibault et Laurence Tcheng seront présents.

Pour justifier cet appel à l'aide, Frigide Barjot assure qu'elle "a assez payé pour avoir mis autant de gens dans les rues" et dit être un "bouc émissaire". "Au total, on aura déménagé 30 ans de dossiers, 2 ans de matériel de campagne, l'héritage de mes parents", détaille la militante, à la tête de "l'Avenir pour tous", une association qu'elle dirige depuis sa mise à l'écart de la Manif pour tous.

Lire et commenter