Garde d'enfant et Covid : les règles finalement harmonisées entre parents vaccinés et non-vaccinés

Dès qu'un cas de Covid sera détecté dans une classe de primaire à partir du 2 septembre, l'ensemble des élèves devront s'isoler.

COVID-19 - Le ministre du Travail a harmonisé les règles d'indemnisation des salariés contraints de garder leurs enfants diagnostiqués positifs au coronavirus. Les règles favorisaient paradoxalement les parents non-vaccinés par rapport à ceux qui avaient reçu le vaccin.

La situation des parents vaccinés finalement harmonisée avec celle des non-vaccinés. "Dès aujourd'hui, le parent d'un enfant déclaré Covid positif pourra bénéficier des indemnités journalières dérogatoires, sans délai de carence, avec un complément employeur, et ce qu'il soit vacciné ou non. Cette indemnisation est ouverte à un seul des deux parents du foyer, lorsqu'il ne peut pas télétravailler", indique ce vendredi le ministère du Travail dans un communiqué.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Des indemnités journalières pour les parents concernés

"Dans un premier temps, la plateforme de 'contact tracing' de l'Assurance-maladie contactera directement les parents concernés pour leur délivrer un arrêt de travail et les indemnités journalières. Puis, d'ici un mois, les parents concernés pourront bénéficier d'indemnités journalières en déclarant directement leur arrêt de travail sur le téléservice declare.ameli.fr", précise le ministère. 

Jusqu'ici les salariés n'ayant pas de schéma vaccinal complet et qui sont parents d'enfants atteints du Covid pouvaient se déclarer en arrêt de travail pendant une semaine et bénéficier d'une indemnité journalière équivalente, sous certaines conditions, à 90% du salaire brut.

Lire aussi

Cette possibilité n'était plus ouverte aux salariés complètement vaccinés, car ils n'étaient plus considérés par l'Assurance maladie comme "cas contact". Ces derniers devaient par conséquent se tourner vers leur employeur et obtenir soit d'être placés en activité partielle (indemnisée à 70% du brut), soit de bénéficier d'un congé enfant malade, soit de télétravailler pour les postes qui le permettent.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Mort d'un étudiant nantais vacciné : l'autopsie renforce l'hypothèse d'un lien avec AstraZeneca

Femme décapitée à Agde : ex-boxeur et ancien candidat FN, le profil du suspect se dessine

"C’est toi la plus belle étoile" : Aurélie Pons ("Danse avec les stars") annonce la mort de son père

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.