Les assistantes maternelles peuvent-elles accueillir les enfants ? Matignon va trancher

Les assistantes maternelles peuvent-elles accueillir les enfants ? Matignon va trancher

CONFUSION - Matignon a annoncé jeudi soir que les assistantes maternelles seraient à l'arrêt pendant trois semaines... Avant d'ajouter que cette question ne serait définitivement tranchée que ce vendredi. Une réunion avec les organisations syndicales est prévue en visioconférence dans l'après-midi.

Pour faire face à la nouvelle envolée de l'épidémie, le président de la République a annoncé mercredi la fermeture des crèches, écoles, collèges et lycées pendant trois à quatre semaines à compter du 5 avril. Qu'en est-il du cas de la garde à domicile pour les enfants accueillis chez des assistantes maternelles ou pour les parents qui souhaiteraient recourir à cette alternative ces prochains jours ? 

Toute l'info sur

La France retrouve le confinement

Cette solution ne sera pas envisageable car les assistantes maternelles ne pourront plus accueillir d'enfants pendant trois semaines, "en cohérence avec les crèches", a précisé Matignon jeudi soir. Certaines continueront cependant à accueillir "les publics prioritaires", dont la liste est en cours d'arbitrage. Quelques heures plus tard, l'exécutif a toutefois ajouté que la question de l'accueil des enfants par les assistantes maternelles n'était pas encore tranchée. 

Plus précisément, si cette option était toujours bien envisagée jeudi en fin de soirée, elle n'était cependant pas encore tout à fait actée, a précisé Matignon. Parmi les modalités à définir figure le dossier des enfants de "publics prioritaires", comme les soignants, dont la liste est en cours d'arbitrage. 280.000 assistantes maternelles accueillent en France entre un et quatre enfants. Les gardes à domicile ne seront "pas concernées" par des restrictions, encore selon Matignon.

Selon le Syndicat professionnel des assistants maternels et des assistants familiaux (Spamaf), une réunion en visioconférence était prévue vendredi après-midi avec les services du secrétaire d'État à l'Enfance, Adrien Taquet, en présence des syndicats et d'associations. "Depuis ce matin, je suis en contact avec les associations, et nous n'avons eu aucune information nouvelle", a indiqué à LCI la déléguée du Spamaf, Lydia Loisel. "Nous sommes sur des charbons ardents... Il y a un week-end prolongé et les parents ne savent toujours pas s'ils vont se retrouver mardi avec les enfants sur les bras."

Différentes réponses au cours de la même journée

Dans un premier temps, hésitant lorsque la question lui a été posée, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait indiqué dans la matinée sur BFMTV et RMC qu'il lui "semblait que oui" les assistantes maternelles pourront bien toujours accueillir des enfants jusqu'au 23 avril, puisque "ça avait été le cas lors du confinement du printemps 2020". Les précisions apportées plus tard dans la journée par l'exécutif reviennent donc sur ces propos. 

Au printemps dernier pourtant, les gardes d'enfants à domicile étaient autorisées, mais les assistantes maternelles et les aides à domicile étaient éligibles au chômage partiel si elles ne pouvaient plus exercer leur activité en raison de la crise sanitaire. 

Le cas de figure le plus répandu étant celui des assistantes maternelles qui ne peuvent pas télétravailler, mais qui se trouvent elles-mêmes confrontées à la garde de leurs enfants pendant la durée de fermeture des écoles si l'autre conjoint ne peut pas travailler non plus à distance. 

"Il n'y a aucune demande de l'intersyndicale pour cesser le travail", a précisé vendredi Lydia Loisel. "Les assistantes maternelles ont continué à travailler durant le premier et le deuxième confinement. Elles ont fait d'énormes efforts pour mettre en place tous les protocoles."

Lire aussi

Pour rappel, les parents dont l'activité n'est pas compatible avec le télétravail pourront bénéficier de l'activité partielle pour garder leurs enfants de moins de 16 ans ou en situation de handicap sans limite d'âge, à la condition qu'un seul parent en fasse la demande. Dans un communiqué publié jeudi, l'intersyndicale des assistantes maternelles demande que l'indemnisation de leur activité partielle, le cas échéant, soit portée à 100% et réclame le maintien de l'abattement fiscal durant la période. En outre, elle estime que la profession doit bénéficier d'une priorité vaccinale.

Écoutez "Les partis pris" de l'émission 24H Pujadas

Découvrez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée ! 

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY

Chaque jour, 24H Pujadas analyse l’actualité et le monde qui nous entoure. "Les Partis Pris" s’articule autour de plusieurs éditorialistes pour donner chacun dans leurs domaines de prédilections, leurs points de vue sur des sujets du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

En célébrant Youri Gagarine, Poutine dit vouloir que la Russie reste une grande puissance "nucléaire et spatiale"

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

Lire et commenter