Gare aux messages qui lient panne de Facebook et fuite de données d'1,5 milliard de comptes

Réseaux sociaux : panne mondiale sans précédent

RUMEURS - En plus d'une panne, Facebook a-t-il subi un vaste piratage ? Des messages affirment que les données d'1,5 milliard de comptes ont été dérobées. Une fuite qui reste à confirmer et qui s'avère antérieure aux problèmes rencontrés lundi par le réseau social.

Il est rare que des problèmes techniques touchent les plateformes les plus consultées au monde, a fortiori durant plusieurs heures. C'est pourtant ce qu'a connu Facebook en ce début de semaine, avec une panne qui a suscité beaucoup d'interrogations de la part des internautes. Rapidement, des rumeurs ont circulé sur les réseaux sociaux encore fonctionnels, faisant notamment état d'un vaste piratage. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Des hackers s'en sont-ils pris à la plateforme fondée par Mark Zuckerberg ? Des messages n'ont pas tardé à l'affirmer, d'autant que le bruit a couru qu'une vaste fuite de données personnelles était intervenue. Alors que les utilisateurs ne pouvaient plus accéder à leur profil, l'information selon laquelle les identifiants, mots de passe et autres localisations géographiques d'1,5 milliard de comptes avaient fuité s'est propagée. Un piratage qui reste encore au conditionnel à l'heure qu'il est, mais qui n'est surtout en aucun cas lié à la panne subie par Facebook puisque datant d'environ deux semaines.

Tout est parti d'un forum de hackers

Facebook, Instagram ou WhatsApp étant inaccessibles, c'est sur Twitter que la rumeur d'un piratage a pris de l'ampleur. Des comptes très suivis ont partagé l'information, n'hésitant pas à faire un lien avec la panne en cours ou se gardant bien de préciser l'absence totale de rapport entre ces deux événements. En effet, la publication du site anglophone Privacy Affairs, citée en masse comme source de ces révélations, a précisé très clairement que les soucis techniques du réseau social n'étaient pas en lien avec cette affaire de piratage. 

De quoi parle-t-on, dans ce cas ? De la récupération d'une quantité astronomique de données personnelles relatives à 1,5 milliard d'utilisateurs de Facebook. Une opération délictueuse menée par des pirates informatiques et portée à la connaissance du public par un forum de hackers. Les données en question sont en effet proposées à la vente depuis le 22 septembre, ce qui prouve bien l'antériorité de cette "fuite" par rapport à la panne de Facebook.

Lire aussi

Si établir un lien avec les déboires de Facebook lundi est donc totalement trompeur, il n'en demeure pas moins qu'il s'agirait de l'une des plus vastes fuites de données jamais enregistrées. De quoi rendre vulnérables les comptes de très nombreux utilisateurs à travers le globe, leurs informations personnelles se voyant accessibles en quelques clics pour des internautes avertis. 

Toutefois, l'usage du conditionnel reste de mise. En effet, si des fuites massives se sont déjà produites par le passé, elles étaient généralement assumées par les plateformes touchées. Ces dernières prenaient d'ailleurs souvent la responsabilité de prévenir leurs utilisateurs et de les inciter à changer de mot de passe. 

Il n'en est rien ici, d'autant plus que de nombreux internautes partagent leurs doutes quant à la véracité d'un tel piratage. Sur le forum d'où provient cette "information", certains n'hésitent pas à dénoncer un "scam", une arnaque. Un membre assure par exemple avoir payé la somme demandée en échange du fichier rassemblant les données récupérées, mais indique n'avoir rien reçu au bout de plusieurs jours. De quoi alimenter la thèse d'une fuite fictive. Il n'est pas non plus à exclure que si un tel fichier existait vraiment, il puisse en réalité n'être que la fusion de plusieurs autres bases de données piratées par le passé, agrégées afin de constituer un répertoire plus massif. Il ne s'agitait alors que de la fuite d'éléments ayant déjà fuité par le passé. Quoi qu'il en soit, si l'existence même de ce piratage reste à confirmer, il est certain que la panne subie par Facebook lundi n'avait absolument aucun rapport. L'entreprise a d'ailleurs communiqué sur les causes réelles de ces problèmes techniques, des "changements de configuration des routeurs fédérateurs (backbone) qui coordonnent le trafic internet entre les centres de données".

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter :  notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Femme de ménage, j’ai plusieurs employeurs, lequel me versera l'aide de 100 euros ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.