Gel : les productions de vin et d'abricots gravement affectées par l'épisode du mois d'avril

Le prix des fruits et légumes sur les étals s'est envolé. L'épisode de gel du printemps dernier en est la cause.

IMPACT - La production française de vin devrait se situer à un niveau "historiquement bas" en raison notamment de l'épisode sévère de gel printanier, a annoncé vendredi le ministère de l'Agriculture. Les arbres fruitiers français sont aussi sévèrement impactés.

Un niveau "historiquement bas". C'est ce prédit le ministère de l'Agriculture pour la production française de vin en 2021, qui devrait être en baisse de 24% à 30%. En cause : notamment de l'épisode sévère de gel printanier. "La production viticole 2021 est prévue historiquement basse, inférieure à celles de 1991 et 2017 concernées elles aussi par un gel sévère au printemps", note le ministère  à partir des estimations au 1er août du service statistiques du ministère, Agreste.

Une récolte également affectée par les maladies

La récolte de vin devrait être affectée également par les maladies de la vigne comme l'oïdium et le mildiou, favorisées par la météo estivale pluvieuse. Elle devrait se situer entre 32,6 millions et 35,6 millions d'hectolitres, selon Agreste.

"Pour l'heure, le rendement serait proche de celui de 1977, année où la récolte viticole avait été réduite par un gel destructeur et des précipitations estivales", poursuit-il. La baisse de production entre 1977 et 2021 est la conséquence d'une réduction régulière des surfaces viticoles entre ces deux dates, précise-t-il.

La récolte d'abricots amputée de moitié

Le gel d'avril a aussi gravement affecté les arbres fruitiers français, en particulier les abricots dont la récolte 2021 devrait être amputée de moitié, par rapport à la moyenne 2016-2020, rapporte par ailleurs le ministère de l'Agriculture. Si ces estimations se confirment, ce sera alors "la plus faible depuis 42 ans". Dans le détail, la production 2021 est estimée à 56.000 tonnes, en baisse de 35% sur un an et de 54% par rapport à la moyenne quinquennale, qui fait référence en agriculture. 

Lire aussi

Pour rappel, cet épisode de gel d'une "violence inédite" qui a touché de nombreuses régions et cultures au printemps dernier a entrainé l'activation du régime de calamité agricole et des aides ont été mobilisées pour les agriculteurs sinistrés. Une enveloppe d'un milliard d'euros avait notamment été débloquée. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

"The Voice All Stars" : ces 6 talents qu’on aimerait voir en finale

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.