Gironde : l'employé du zoo a battu à mort l'autruche avec une pelle

Gironde : l'employé du zoo a battu à mort l'autruche avec une pelle

AQUITAINE – En enquêtant sur une affaire de harcèlement moral au sein du zoo de La Teste-de-Buch, près d'Arcachon, la justice a pu identifier le responsable de la mort d'une autruche, mystérieusement décédée en 2013. L'employé du zoo ne se contentait pas de maltraiter ses collègues... il s'était aussi défoulé à coups de pelle sur l'animal.

Metronews a fait le tour de la presse et vous livre le fait divers du jour...

C'est en enquêtant sur une affaire de harcèlement moral dans un zoo que les policiers ont levé le mystère de l'autruche décédée. Le 21 mars 2013, l'animal avait été retrouvé mort dans son enclos du zoo de La Teste-de-Buch, près d'Arcachon, en Gironde, rapporte le journal Sud Ouest . L'autruche, qui partageait son terrain avec un poney, portrait les traces de violents coups à la tête. Son bec était brisé. Mais personne ne sut alors ce qu'il s'était passé... jusqu'à vendredi dernier.

Coup de théâtre au tribunal de grande instance de Bordeaux. Un employé du zoo était jugé pour harcèlement moral. A la barre, les témoins défilent : plusieurs salariés de l'établissement dressent un portrait à charge de l'accusé. L'homme, qui travaillait depuis 15 ans dans le zoo avant d'être licencié au début de l'affaire, serait agressif. Mais pas seulement envers ses collègues. Il serait en effet aussi très brutal envers les animaux du zoo. Un des témoins a notamment affirmé avoir vu l'employé porter des coups, avec une pelle, sur le bec de l'autruche avant son décès. D'autres affirment que ce dernier est même allé jusqu'à se vanter de ces violences envers l'animal.

Le suspect a accusé un vieux poney

L'accusé s'en est défendu : ce n'est pas lui mais le vieux poney qui aurait tué l'autruche en la tapant avec ses sabots. Une hypothèse saugrenue, qui n'a pas convaincu. Compte tenu de la petite taille de l'équidé, mais aussi de son grand âge (38 ans!), il était en effet impossible pour ce dernier d'atteindre le bec de l'autruche avec ses sabots.

Au final, l'homme a été condamné pour harcèlement moral, mais aussi pour actes de sévices ou de cruautés sur un animal. Il écope de six mois de prison, dont quatre avec sursis. Le directeur de l'établissement, qui s'était constitué partie civile, a obtenu 2.000 euros de dédommagement pour la mort de l'autruche et 1.000 euros de préjudice moral. Ce dernier, qui regrettait de ne pas avoir décelé le comportement violent de son employé, pourra se montrer plus attentif désormais.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 19.600 nouveaux cas en 24h, forte hausse des hospitalisations

EN DIRECT - JO de Tokyo : la Vénézuélienne Yulimar Rojas fait tomber le record du monde du triple saut

Paris : la policière victime d'un grave accident de trottinette électrique est décédée

Groenland : l'équivalent de l'étendue de la Floride a fondu en un jour

REVIVEZ - Lille-PSG (1-0) : le champion de France s'adjuge son premier Trophée des champions

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.