Glaces "artisanales" : un parfum d'arnaque ?

Glaces "artisanales" : un parfum d'arnaque ?

MÉFIANCE - Parmi les défis de l'été, il y a celui de bien savoir choisir ses glaces. Mais derrière les couleurs appétissantes, il est difficile de s'assurer que les ingrédients sont authentiques. Car la mention artisanale ne garantit rien.

Rares sont les glaciers n'assurant pas vendre des produits "faits maison" ou de fabrication "artisanale". Pour autant, ces appellations ne sont pas tout à fait dignes de confiance.  

En effet, celles-ci ne garantissent pas forcément l'utilisation de produits frais, comme nous le montre l'enquête du 20H de TF1 en tête de cet article. Pour Roberto Francia, puriste et artisan glacier, la véritable glace artisanale doit être composée d’une base, avec du lait, du sucre et de fibres végétales, et de n’importe quelle matière première, comme du chocolat et du cacao.

Toute l'info sur

Le WE

Mais sur Internet, il est possible d’acheter des matières premières sous forme de poudre ou en pâte. Tout est alors industriel. Or, avec un CAP, un artisan peut vendre des glaces artisanales en les fabriquant essentiellement avec ces poudres. Il est ensuite impossible de les reconnaître au visuel.

D’autant que la recette industrielle promet de nombreux avantages. Elle prend d’abord moins de temps. Alors que Frédéric Fenocchio, maître glacier, fait infuser la vanille et met plus de 24 heures pour fabriquer sa glace, dix litres de glace industrielle ne mettent que 15 minutes à être produites. 

La glace industrielle, plus rapide et moins coûteuse

Autre avantage, le coût. Pour sa propre glace, Frédéric Fenocchio utilise de la gousse entière de vanille, importée de Madagascar. En testant la fabrication d’une glace à la vanille industrielle, le glacier mélange du lait et du sucre, auxquels il ajoute de l’arôme artificiel de vanille et des grains.

Verdict : la glace industrielle est bien moins chère que celle artisanale. "J’ai un litre d’arôme et la gousse de vanille épuisée, il y en a pour 40 euros. Alors que de l’autre côté, sur la cuisson de la vanille, on est aux alentours des 500 euros déjà", estime ainsi Frédéric Fenocchio. 

Mais moins bonne pour la santé

D’autant que ces glaces peuvent aussi être mauvaises pour la santé. "C’est sûr qu’on peut trouver énormément d’additifs, des émulsifiants, des stabilisants, des colorants. Il vaut mieux aller voir l’artisan qui va juste utiliser de l’eau, du sucre et des fruits", recommande la nutritionniste Adélaïde d’Aboville. 

Alors pour s'y retrouver, la Confédération nationale des glaciers a mis en place le logo "Glaces artisanales de France". Seuls 30 artisans en France répondent à cette charte de qualité très stricte. La meilleure solution pour s’assurer de la qualité des produits reste donc de demander directement au glacier. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

EN DIRECT - Covid-19 : 10 millions de Français ont fait leur dose de rappel, selon Olivier Véran

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait fuir des milliers d'habitants de Java paniqués

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.