GPA : "Non, la tribune n’appelle pas à sa légalisation en France", insiste la sociologue Irène Théry

DirectLCI
INTERVIEW - Mieux reconnaître les droits des enfants nés de GPA à l’étranger, organiser un débat apaisé sur le sujet : voilà ce que demandent 110 signataires d’une tribune publiée par "Le Monde". L’une d’entre eux, la sociologue Irène Théry, a en revanche expliqué à LCI qu’ils ne réclamaient en aucun cas la légalisation de la GPA en France.

Ce mercredi, le journal Le Monde publie une tribune dans laquelle 110 signataires demandent une réforme urgente des lois de bioéthique pour donner aux enfants nés par GPA à l’étranger les mêmes droits que ceux nés à l’étranger de parents français. Ils souhaitent également la tenue d’un débat apaisé et intelligent sur le sujet. Mais attention, les signataires parmi lesquels figure Elisabeth Badinter, ne demandent en aucun cas la légalisation de la GPA. La sociologue Irène Théry l’a bien précisé à LCI.

Il existe des situations où des femmes dans des situations de précarité sont utilisées comme des incubateurs vivants et il faut éviter celaIrène Théry

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter