Grenoble : des manifestants défilent contre la construction d'un Center Parks

Grenoble : des manifestants défilent contre la construction d'un Center Parks

ENVIRONNEMENT – Une centaine de personnes ont manifesté à Grenoble contre le projet de construction d'un village Center Parks.

La commune de Roybon, dans l'Isère, sera-t-elle le prochain Notre-Dame-des-Landes ? Une centaine de personnes ont manifesté samedi après-midi dans les rues de Grenoble contre le projet de village Center Parcs qui doit y être construit, tandis qu'un autre collectif a envahi un péage autoroutier à proximité afin d'en lever les barrières et de permettre aux automobilistes de passer sans payer.

A Roybon, Center Parcs prévoit en effet la construction d' un village de mille logements , avec des commerces, des restaurants, etc. Le tout construit autour de "l'aquamundo", une bulle transparente maintenue à 29°C accueillant de nombreuses installations sportives. Un projet qui doit, selon Pierre & Vacances, le groupe propriétaire de Center Parcs, créer près de 700 emplois, et dont les retombées fiscales pour les communes limitrophes seraient importantes. Un projet capital pour Roybon, qui retrouverait grâce au village de vacances une attractivité aujourd'hui aux abonnés absents. "Il n’y a plus de commerces, plus de boulot, plus rien ici. Il ne nous reste plus que l’option tourisme", raconte au Monde le pharmacien du village.

"Intérêt social faible"

Pour les opposants, le projet est au contraire très coûteux, pour des retombées qu'ils estiment quasi inexistantes. Jean-Marie Chosson, conseiller régional EELV dans les rangs de la mnifestation de Grenoble, le village Center Parcs mobilise "un volume énorme de fonds public pour un intérêt social faible". "Center Parcs, c'est plusieurs centaines de milliers d'euros d'argent public par emploi précaire créé", assure-t-il encore.

De leur côté, les membres du collectif Zad (zone à défendre) Roybon ont choisi d'aller plus loin qu'un simple défilé. Au péage de Voreppe, à quelques kilomètres de Grenoble, ils ont soulevé de force les barrières pour faie passer les voitures gratuitement. Les "zadistes", qui ont opéré pendant trois quarts d'heure, ont été dispersés "dans le calme" par les gendarmes, selon la société d'autoroutes Area. Pour un moment seulement : les manifestants se sont donnés rendez-vous en fin d'après-midi pour une marche aux flambeaux autour du chantier de Center Parcs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vladimir Poutine et Antonio Guterres appellent Israéliens et Palestiniens à arrêter les combats

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... quel est le profil du fugitif ?

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination des 12-15 ans lancée aux États-Unis

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Israël sous le choc après la diffusion du lynchage d’un homme en direct à la télévision

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.