Grève à la SNCF : pire que prévu ?

DECRYPTAGE - La mobilisation à la SNCF s'annonce massive et son PDG, Guillaume Pepy, s'est montré alarmiste. Focus sur la sévérité de la grève et le message adressé aux grévistes, avec Jennifer Knock dans sa chronique "Les indispensables".

Le rapport de force à la SNCF est lancé. Les syndicats de la compagnie ferroviaire a annoncé une mobilisation massive à partir de ce mardi 3 avril 2018, pour protester contre la réforme annoncée par le gouvernement. De son côté, Guillaume Pepy, PDG de la SNCF, s'est montré alarmiste. "La SNCF recommande à chacun des voyageurs qui avaient prévu de voyager lundi soir, soit de renoncer à ce voyage, soit de le reporter, soit au contraire de rentrer plus tôt, soit de choisir un autre mode de transport", a-t-il annoncé ce vendredi 30 mars 2018, sur France Inter. Alors, face à une mobilisation qui s'annonce massive, quel scénario redoute-t-on mardi 3 avril 2018 ? Serons-nous confrontés aux mêmes perturbations qu'en 1995 ? Puis, jusqu'où ira ce bras de fer entre les syndicats et la direction de la compagnie ?

Ce vendredi 30 mars 2018, Jennifer Knock, dans sa chronique "Les indispensables", nous détaille la sévérité de la grève à la SNCF et le message adressé aux grévistes. Cette chronique a été diffusée dans 24h Pujadas du 30/03/2018, présentée par David Pujadas sur LCI. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

24h Pujadas, l'info en questions

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter