Grève à la SNCF : qu'en est-il du service minimum ?

DECRYPTAGE - Votée en 2007, la loi sur le service minimum encadre le droit de grève dans les transports publics. Cependant, elle ne garantit en rien que des trains circulent. Explications avec Justine Corbillon dans sa chronique "Les indispensables".

Le bras de fer autour de la réforme du rail a débuté ce mardi entre les cheminots et l’exécutif. Un mouvement social qui se traduit par une grève de deux jours sur cinq jusqu'au 28 juin. Alors qu'elle est fortement suivie et pénalise de nombreux usagers, des responsables politiques en appellent à l'application du service minimum instauré par la loi de 2007. Mais ce dispositif permet-il vraiment de garantir que des trains circulent ? La SNCF peut-elle obliger certains cheminots à travailler ? L'entreprise ferroviaire peut-elle aussi embaucher des prestataires pour remplacer les grévistes ? Et un salarié en grève peut-il être payé ?

Ce mardi 3 avril 2018, Justine Corbillon, dans sa chronique "Les indispensables", passe au crible trois idées reçues sur le service minimum. Cette chronique a été diffusée dans 24h Pujadas du 03/04/2018, présentée par David Pujadas sur LCI. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

24h Pujadas, l'info en questions

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter