Grève contre les ordonnances : quelles sont les perturbations à prévoir aujourd'hui ?

Grève contre les ordonnances : quelles sont les perturbations à prévoir aujourd'hui ?

SOCIÉTÉ
DirectLCI
PRÉVISIONS - Dans les gares comme les aéroports, le trafic sera quasi normal ce jeudi malgré l'appel à la grève contre les réformes du gouvernement lancé notamment par la CGT, FO et Solidaires, selon les prévisions de la SNCF et de l'Aviation civile.

Les opposants à la politique "libérale" du gouvernement se mobilisent jeudi pour la quatrième fois depuis la rentrée pour dénoncer les ordonnances sur la réforme du code du travail, espérant être entendus par un gouvernement déterminé et déjà passé à d'autres réformes. Malgré l'appel à la grève contre les réformes du gouvernement lancé notamment par la CGT, FO et Solidaires, le trafic devrait être quasiment normal.

Quelques perturbations dans les aéroports

Pour assurer une bonne régulation des avions, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a mis en place des mesures d'astreinte des contrôleurs aériens dans ses cinq centres en route de navigation aérienne (Reims, Athis-Mons, Brest, Bordeaux et Aix-en-Provence).

Trafic relativement normal pour la SNCF

Côté rail, la SNCF s'attend à un trafic "normal" sur le réseau TGV et Transilien (Ile-de-France). Seules de "légères perturbations" sont prévues en régions sur les réseaux TER et Intercités où 80% des trains devraient rouler, a rapporté une porte-parole.

La RATP anticipe pour sa part une journée normale "sur l'ensemble des réseaux"

L'appel à la grève a été relayé nationalement au sein de la compagnie par les syndicats CGT et SUD, et dans certaines régions par l'UNSA ainsi que FO. La RATP anticipe pour sa part une journée normale "sur l'ensemble des réseaux" (métro, RER, bus, tramway). 


Les syndicats CGT, FO, Solidaires et la FSU, ainsi que des organisations de jeunesse (Unef, UNL, Fidl), ont appelé jeudi les salariés du privé comme du public à une journée de mobilisation contre les réformes "libérales" du gouvernement, à commencer par la réforme du code du travail par ordonnances.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter