Grève SNCF : les cheminots bientôt consultés par référendum sur la réforme ?

Grève SNCF : les cheminots bientôt consultés par référendum sur la réforme ?

GRÈVE - Le secrétaire général de la CGT Cheminots, Laurent Brun, a annoncé lundi sur LCI que l'intersyndicale proposerait un référendum d'entreprise sur la réforme de la SNCF. Du côté de chez Sud-Rail, on veut en profiter pour proposer une "réforme alternative", mais la ministre et la direction de la SNCF ont dit non.

La prochaine bataille autour de la réforme de la SNCF va-t-elle se jouer dans les urnes ? Lundi, le secrétaire général de la CGT Cheminots, Laurent Brun, a annoncé sur LCI son intention de proposer un référendum d'entreprise aux salariés de la SNCF, afin qu'ils se prononcent sur la réforme qui opposent les syndicats face à la direction et au gouvernement.

"On va faire une proposition, qui a déjà été acceptée sur le principe avec nos partenaires, et qui sera probablement sous la forme d'un référendum", a précisé Laurent Brun. "L'objectif c'est qu'on montre au gouvernement qu'il va falloir qu'il recule sur le cœur de sa réforme". 

Toute l'info sur

Réforme de la SNCF : bras de fer entre le gouvernement et les syndicats

Lire aussi

Contacté par LCI mardi, le secrétaire fédéral de Sud Rail, Bruno Poncet, confirme que ce référendum sera au menu de la réunion intersyndicale de mercredi et qu'un "accord de principe" a été trouvé entre les syndicats. Il reste à se mettre d'accord sur la question à poser aux cheminots. "Ce ne sera pas une question du type 'pour ou contre la réforme'", indique Bruno Poncet, qui dit vouloir profiter de l'occasion pour "proposer" des mesures alternatives. "Il faut expliquer aux collègues qu'on est pas contre la réforme par principe. Aujourd'hui la direction nous fait passer pour des radicaux alors que ce n'est pas le cas", explique le syndicaliste, qui confie que les syndicats "peinent à se faire entendre".

En vidéo

VIDÉO - Pourquoi la reprise de la dette de la SNCF inquiète Bruxelles

C'est comme si c'était les inspecteurs des impôts qui faisaient les réformes fiscales- Guillaume Pepy

Si l'initiative syndicale ne se veut "pas démago", comme le dit le chef de file de Sud Rail, la direction de la SNCF et le gouvernement lui ont envoyé une fin de non-recevoir assez sèche. "La réforme ne peut pas se régler à l'intérieur de la SNCF", a indiqué Guillaume Pepy, le PDG, qui estime qu'une réforme d'ampleur sur une entreprise publique doit être décidée par les parlementaires. Pour lui, ce référendum, "c'est comme si c'était les inspecteurs des impôts qui faisaient les réformes fiscales".

"On est en train de mener une réforme qui concerne évidemment les cheminots mais qui concerne tous les Français, et le vote se passe à l'Assemblée nationale et au Sénat", estime pour sa part la ministre des Transports, Elisabeth Borne. Pour elle, la situation de la SNCF n'a rien à voir avec celle d'Air France, alors qu'un référendum interne à la compagnie aérienne a été remporté par les syndicats. "À Air France, il y a eu un référendum sur un sujet salarial qui concernait les salariés d'Air France".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : des soldats israéliens pénètrent dans la bande de Gaza

Covid-19 : les cas de variant indien en légère hausse en France

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

En Israël, un climat insurrectionnel qui inquiète au plus au point

EN DIRECT - Covid-19 : la Guyane reconfinée jusqu'au 30 mai face à la flambée de l'épidémie

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.