Grève SNCF : que dit la loi sur le service minimum ?

Société
DirectLCI
JT 20H - Mercredi 28 mars, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse a redemandé l'application du service minimum, instauré par la loi de 2007. Mais peut-on vraiment parler d'un service minimum ?

Des responsables politiques ont brandi la loi sur le service minimum ces derniers jours, pour réclamer que les trains circulent même en cas de grève. Une loi existe bel et bien, elle a été voulue par l'ancien président, Nicolas Sarkozy et a été adoptée en 2007. En effet, le gouvernement Fillon a fait passer une loi qui impose aux salariés grévistes de se déclarer au moins 48 heures en avance, pour laisser à la compagnie de mettre en place un plan de circulation. Du coup, en Ile-de-France, cette dernière s'est engagée à assurer au moins un train sur trois durant le mouvement. Pourtant, ce ne sera peut-être pas le cas pour ce mardi 3 avril. La SNCF risque donc de devoir payer des pénalités.


Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 02/04/2018 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 31 mars 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter