Grèves : SNCF, RATP, essence... le point sur une fin de semaine compliquée

SOCIÉTÉ

MOBILISATION - Les grèves contre la loi Travail vont se poursuivre toute la semainei. Transports publics, dépôts de carburants… de nombreux secteurs sont concernés. Mercredi, la CGT et SUD ont annoncé que la grève à la SNCF était reconduite pour ce jeudi. Metronews fait le point sur les mobilisations secteur par secteur.

La mobilisation sociale se poursuit, que ce soit contre la loi Travail où, à la SNCF, pour peser sur les négociations sur les conditions de travail qui se tiennent en ce moment avec la direction de la compagnie ferroviaire. Les mouvements sont nombreux . Voici le point secteur par secteur.

 SNCF
Quatre syndicats représentatifs ont déposé des préavis de grève reconductibles à partir du 31 mai. La CGT et SUD ont annoncé la reconduction de la grève pour ce jeudi par toutes les assemblées générales de grévistes.  L'Unsa, la CFDT, la CGT et SUD Rail veulent peser dans les négociations internes orientées sur une harmonisation de leurs conditions de travail avec les agents du secteur ferroviaire privé. A cette revendication interne, la CGT Cheminot et SUD Rail ont ajouté l'opposition à la loi Travail.

Sont donc prévus ce jour, six TGV sur dix en circulation, ainsi que quatre Transiliens sur dix, un TER sur deux et un Intercités sur trois. Les intempéries n'arrangent pas les choses : aucun train ne circulera sur la ligne N, sur l'axe Paris-Chartres-le Mans et sur l'axe Paris-Granville. De très fortes perturbations et coupures sont à prévoir jusqu'au 6 juin. La SNCF a prévenu que "la circulation des trains pourrait être perturbée" dans les sept départements placés en vigilance orange Inondation par Météo France, ainsi que dans le Loiret et la Seine-et-Marne, toujours placés en vigilance rouge Inondation.

A LIRE AUSSI >> Grève à la SNCF : faut-il envier le statut des cheminots ?

► RATP
Dans les transports en Île-de-France, la fin de semaine s'annonce également compliquée. La CGT a lancé un appel à la grève illimitée. Premier syndicat au sein de l'entreprise, elle mêle là aussi revendications internes et mobilisation contre la loi Travail. Le syndicat demande la réouverture des négociations salariales annuelles. Mais que les usagers se rassurent le trafic des métros ne sera pas perturbé ce jeudi. "Aucune perturbation majeure" n'est à prévoir non plus sur l'ensemble du trafic des bus et des trams, avait assuré le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Alain Vidalies.

Quelques-unes sont cependant à prévoir sur le RER B : trois trains sur quatre circuleront sur l'axe Gare du Nord/Saint Rémy/Massy Palaiseau/Robinson et un train sur trois entre Gare du Nord et Mitry/Roissy Charles de Gaulle. Le RER C sera également touché par les grèves : seul un train sur trois circulera sur l'ensemble de la ligne. 

 Carburants
Si la majorité des dépôts a été débloquée et que la moitié des raffineries fonctionne normalement, le préavis de grève court toujours pour protester contre la loi Travail. Près de 500 des 12.000 stations-service de France sont toujours fermées ce jeudi. 

EN SAVOIR +
>>  Pénurie de carburant : le point sur les stations ouvertes et fermées
>>  Pénurie d'essence : comment consommer moins avec sa voiture ?

► Trafic aérien
La fin de semaine pourrait être moins compliquée que prévue dans les airs. L'ensemble des syndicats de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) avait appelé à une grève de vendredi à dimanche pour demander l'arrêt des baisses d'effectifs et peser sur la renégociation de leur cadre social et indemnitaire. Mais finalement, après l'Unsa et le SNCTA, FO et la CFDT ont décidé de lever leur préavis de grève.

Le trafic sera toutefois légèrement perturbé ce jeudi, notamment à Orly et Lille où Air France a annulé 10% des vols, en raison d’une grève des contrôleurs aériens. La compagnie britannique EasyJet indique avoir pour sa part "dû annuler six vols" en France et s’attend à d’"autres perturbations et retards sur son programme de vols".

EN SAVOIR + >>  Air France : vers un mouvement de grève de plusieurs jours

 Port et docks
La fédération CGT des ports et docks ont appelé ce jeudi à "poursuivre et amplifier l'action" contre la loi Travail avec un arrêt de travail de 24 heures.

Lire et commenter