Grossesse au travail : "Du jour au lendemain, le comportement de mon chef a complètement changé"

Grossesse au travail : "Du jour au lendemain, le comportement de mon chef a complètement changé"

VIE DE TRAVAIL – Pressions, remarques désagréables voire possible mise en danger... Pendant sa grossesse, Laura a vécu un enfer au travail. Alors qu'un sondage Odoxa révèle ce mercredi que travailler en étant enceinte a été un moment difficile pour deux tiers des jeunes femmes concernées, elle témoigne pour metronews.

A 22 ans, Laura a tout pour mener une vie tranquille et heureuse. Un job qui lui plait dans une boutique de téléphonie mobile en région parisienne, des collègues sympas et un patron avec qui elle s'entend très bien. Un jour de juillet 2012, elle tombe enceinte de son premier enfant. Ce n'était pas prévu, pas vraiment réfléchi, mais la jeune femme fait le choix de poursuivre sa grossesse. Trois mois plus tard, elle décide d'en avertir son chef. Et à partir de ce moment, sa vie au travail devient un petit enfer.

EN SAVOIR + >> Grossesse au travail : "Un moment difficile" pour 70% des jeunes femmes actives

"Avant, j'étais le bras droit de mon chef, détaille Laura à metronews. Nous sortions même parfois prendre des cafés ensemble. Quand il a su que j'étais enceinte, du jour au lendemain, son comportement a complètement changé." Dans la convention collective de son entreprise, elle remarque une clause qui l'autorise à arriver quinze minutes en retard le matin, et à repartir quinze minutes en avance le soir. Les employées enceintes peuvent aussi, si elles le souhaitent, cumuler ces précieux quarts d'heure et commencer leur journée trente minutes après tout le monde. "Moi, j'avais simplement choisi de profiter de ces quinze minutes le matin. Mon chef m'a répondu, plein d'ironie : 'Ah ! Merci pour les sacrifices que tu fais pour la boite !'"

Debout toute la journée

Les semaines passent. Le ventre de Laura s'arrondit peu à peu et elle se retrouve toujours à accrocher du merchandising au mur, perchée sur un tabouret. "C'est une tâche qu'il pouvait m'arriver de faire avant, mais je pensais qu'on ne me le demanderait plus... Ou bien qu'on me donnerait un coup de main." Dans le même temps, son patron commence à la laisser seule en boutique, le soir, lorsque clients et employés sont rentrés chez eux. "Ça n'était jamais arrivé avant", précise-t-elle.

Ce n'est pas tout. Des demandes que Laura formule pour améliorer son quotidien au travail, aucune n'aboutit. "Mon travail en boutique consistait à rester debout toute la journée. Alors j'avais réclamé un siège assis-debout, pour ne pas que le bébé glisse trop vers le bas. Hé bien, même après plusieurs demandes écrites et par mails, je n'en ai jamais vu la couleur." Et après l'accouchement, la situation ne s'arrange guère. Souhaitant revenir à temps partiel après son congé maternité, la jeune femme se heurte à un mur. "Mon responsable n'a jamais répondu à mes sollicitations. J'ai dû me déplacer le jour de la date limite, avec mon petit de deux mois, pour le confronter."

Ambiance exécrable

Près de deux ans après cette grossesse difficile, Laura ne comprend pas pourquoi elle s'est vue imposer un tel parcours du combattant. "Je n'étais pas malade et je faisais mes chiffres. Mon responsable n'a tout simplement pas respecté mes droits." Droits dont elle n'a par ailleurs nullement été informée. "Je suis partie seule à la recherche d'informations sur le net et dans la convention collective de la boîte."

Conséquence de cette ambiance exécrable : Laura est partie en congés maternité plus tôt que prévu. "J'ai accouché en mars 2013, dès le mois d’octobre je me suis arrêtée. Tout cela me pesait beaucoup trop." Et elle n'a jamais remis les pieds dans cette boutique. Depuis peu, Laura a retrouvé du travail dans une banque. "Toutes mes collègues sont enceintes autour de moi et ça se passe super bien avec la direction. Quand il m'arrive d'envisager une prochaine grossesse, aujourd'hui, je n'ai plus peur."

A LIRE AUSSI >> Dépakine durant la grossesse : Vers un nouveau scandale?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Hécatombe du Covid au Brésil : Bolsonaro va être lourdement incriminé

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

EN DIRECT - "Il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer réplique aux attaques d'Eric Zemmour

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

REVIVEZ - PSG-Leipzig : bousculé, le PSG s'en sort grâce à Mbappé et Messi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.