Les marques de vêtements auront bientôt interdiction de jeter ou détruire leurs invendus

Les marques de vêtements auront bientôt interdiction de jeter ou détruire leurs invendus

PROGRÈS - Une victoire de plus contre le gaspillage. Le gouvernement a annoncé lundi dans une feuille de route sur l'économie circulaire qu'il comptait interdire aux marques de vêtements de jeter ou de détruire leurs invendus.

C’est une mesure passée quasiment inaperçue dans la feuille de route pour une économie circulaire présentée par Edouard Philippe lundi dernier. Pourtant, elle risque bien de bouleverser l’industrie textile en France. Le gouvernement a en effet annoncé vouloir "faire valoir d’ici 2019 pour la filière textile les grands principes de la lutte contre le gaspillage alimentaire". Autrement dit, interdire d’ici-là que les invendus soient jetés ou éliminés et faire en sortie que les marques nouent des partenariats avec des associations.

La mesure avait été réclamée depuis plusieurs mois par Emmaüs. "Pour l’instant, rien n’est vraiment précisé, c’est une feuille de route de présentation, mais c’est une bonne nouvelle, estime auprès du site Novethic la directrice générale adjointe de l’association, Valérie Fayard. L’échéance de 2019 va permettre au gouvernement de lancer un état des lieux de la situation, calculer le nombre de tonnages jetés, les procédés mis en place par les marques, les difficultés..."

Quand la fast fashion déraille

Depuis quelques années, la mode a pris dans les rayons un rythme effréné. Les collections se succèdent, s’enchaînent et se réinventent à l'infini. Un article repéré dans une boutique en aura déjà disparu la semaine suivante. A l'image de la fast food, la fast fashion, produit à la chaîne des pièces de piètre qualité, mais peu onéreuse. Sauf que le rythme s'est tellement accéléré que le consommateur n'arrive plus à suivre. Résultat : les marques se retrouvent avec des dizaines de tonnes de vêtements invendus sur les bras. En 2017, des journalistes danois ont accusé la marque H&M d'avoir brûlé plusieurs tonnes d'invendus. En février dernier, Célio était également pointé du doigt pour avoir lacéré puis jeté des vêtements non écoulés. Des photos de ce gaspillage avaient été publiées sur les réseaux sociaux.

Lire aussi

Chaque année,  600.000 tonnes de textiles sont mis sur le marché. Mais selon l'éco-organisme Eco TLC, chargé de financer le recyclage des déchets, seuls 35% des textiles usagés sont recyclés. Pourtant, face à ces chiffres démesurés, le recyclage paraît plus que jamais être un enjeu majeur pour notre planète. L'industrie de la mode étant l'une des plus polluantes au monde avec 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre émis chaque année, soit plus que les vols internationaux et le trafic maritime réunis.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : deux morts, une personne toujours portée disparue

EN DIRECT - Le vaccin Pfizer/Biontech "toujours efficace" contre le variant Omicron après "trois doses", annonce l'entreprise

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Pour Christian Estrosi, Emmanuel Macron "a fait le job pendant cinq ans"

"Koh-Lanta" : ce sont Ugo, Claude et Laurent qui s’affronteront sur les poteaux en finale

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.