Rupture de stock de toupies Hand spinner ? On vous dit où en trouver

DirectLCI
PHÉNOMÈNE - Cette toupie à doigt fait un malheur chez les enfants (comme chez les adultes). Le jouet a envahi les cours de récréation, à tel point qu’il est en rupture de stock dans de nombreux magasins. Mais pas de panique, vous pouvez encore en trouver si votre enfant vous en réclame un.

Petit, pas cher, ludique, de toutes les formes et de toutes les couleurs, le hand spinner, la nouvelle toupie à la mode, fait un carton dans les cours de récréation. Pour y jouer, c'est très simple : il suffit de faire tourner la toupie à trois branches entre ses doigts le plus longtemps possible. Un jeu aux vertus anti-stress qui plaît également aux adultes. Résultat, le petit gadget est en rupture de stock dans de nombreuses grandes surfaces.

Petit rappel, le jouet vient des États-Unis où il a fait un énorme carton. Sur les réseaux sociaux, les vidéos des défis les plus farfelus font des millions de vues, plusieurs écoles américaines ont même interdit la toupie pour éviter tout débordement dans les cours de récréation.


Depuis plusieurs semaines, la toupie magique est arrivée dans les cours de récré françaises. Et, comme prévu, le succès est au rendez-vous. Au point que de nombreux magasins de jouets sont aujourd'hui en rupture de stock. A Paris, un magasin de jouets du 10e a été livré samedi à 9h, "à 10h, tout était parti", confie la gérante. Cette dernière n'a "jamais vu ça. Même pour les bracelets en élastiques, qui avaient connu un fort succès ces dernières années, "ce n'était pas arrivé si vite, si fort".  Deux rues plus loin, même son de cloche, on attend un arrivage dans l'après-midi mais "sans savoir ni l'heure, ni les modèles, on prend ce qu'on trouve, tout part".  Il faut savoir que le gadget coûte entre 5 et 7 euros selon les magasins. 

En attendant, si vos enfants souhaitent se procurer la toupie rapidement, il reste internet. Sur Amazon, le site référence du e-commerce, la toupie est en top des ventes, avec de nombreux modèles pour faire son choix. Sur les réseau sociaux, de nombreux internautes s'improvisent revendeurs agréés, flairant la bonne affaire et revendant ainsi le petit objet aux particuliers. Pas la peine donc de vous inquiéter, le jouet est également disponible chez les buralistes ou sur les marchés.

En vidéo

Le "hand spinner", la toupie qui calmera votre ado

Avec un tel succès, on pourrait penser que son créateur est devenu millionaire en quelques semaines mais l’histoire est tout autre. Catherine Hettinger, la créatrice, a conçu la toupie au début des années 90 dans le but de divertir sa fille souffrant de troubles musculaires. Pendant cinq ans, la mère de famille passe son temps à tenter de commercialiser son invention dans les foires et à améliorer son design pour le revendre à un fabricant de jouets. En 1997, Catherine Hettinger dépose un brevet pour son « spinning toy » et Hasbro, le géant américain du jouet, s’intéresse un temps au gagdet sans donner de suites favorables pour le commercialiser. La mère de famille finira par abandonner son projet faute d'investissement.


Selon The Guardian, qui a rencontré Catherine Hettinger, la mère de famille n'a aucun regret aujourd'hui d'avoir abandonné son invention alors que la toupie connaît un succès mondial : "Je n'avais tout simplement pas l'argent" (pour le renouvellement du brevet, qui s'élève à 400 dollars). Le prix paraît ridicule quand on connait les bénéfices qu'elle aurait pu en tirer grâce aux millions de jouets vendus aujourd'hui dans le monde...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter