Le changement d'heure permet-il de faire des économies ?

Le changement d'heure permet-il de faire des économies ?

Société
DirectLCI
ENERGIE - La France passe à l'heure d'été dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 mars. Reculer les aiguilles en hiver et les faire avancer en été permet de faire des économies. Mais peut-être plus autant qu'avant. LCI.fr fait le point.

Dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 mars 2018, nous sommes passé l'heure d'été. A 2h, il était donc 3h. Un petit geste qui fait du bien à la planète ? L'objectif de départ, la décision avait été prise en plein choc pétrolier de 1973, n'était pas tant en faveur des économies d'énergie que des économies tout court.  Néanmoins, selon une étude l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), changer d'heure deux fois par an permet en effet de réaliser des économies d'éclairage.


Selon des calculs qui remontent à 2009, le gain est estimé à 440 gigawattheures (GWH) chaque année en comptant les ménages, les boutiques, les entreprises et les espaces public éclairés. Ce qui correspond au total à un an d'éclairage pour 800.000 ménages. L'équivalent de la Ville de Marseille avec son agglomération et Aix en Provence. 

Toutefois, selon une mise à jour de ces données, les éclairages publics notamment étant de plus en plus performants et de moins en moins énergivores, les économies d'énergie seraient moins importantes qu'avant. Au total, le changement d'heure permettrait à la France d'économiser 351 GWh, soit 0,07% de la consommation totale. 

Pas très populaire

Une étude plus récente minimise encore les gains d'énergie. Selon l’évaluation de l’impact du changement d’heure en Europe réalisé par le service de recherche du parlement européen, les économies d’énergies dues au changement d’heure serait comprises entre 0,5% et 2,5% de la consommation totale. Les fortes disparités s’expliquent par la situation géographique. En effet, les pays du nord et du sud ne sont pas logés à la même enseigne côté ensoleillement. 


L'association La méridienne, opposée au changement d'heure, calcule que cette économie ne représente qu'1% des 513.000 GWH dépensés annuellement. Et 76% des Français préféreraient rester à l'heure d'été, selon un sondage OpinionWay réalisé l'an passé pour Ooreka.  Mais malgré tout, le gain persiste assure l'Ademe, qui prévoit que celui-ci sera encore de 340 GWH par an à l'horizon 2030. 


Les députés européens ont adopté, jeudi 8 février, une résolution visant à mettre fin au changement d’heure qui intervient deux fois par an. Le texte va désormais être soumis à la Commission Européenne et aux dirigeants des Etats membres. Le changement d'heure a-t-il fait long feu ? 

Sur le même sujet

Plus d'articles