"Hic" au salon de l'Agriculture : les fêtards privés de nocturne

"Hic" au salon de l'Agriculture : les fêtards privés de nocturne

LA FÊTE EST FINIE – La traditionnelle "nocturne" du Salon de l'Agriculture n'aura pas lieu cette année. Une décision prise par les organisateurs pour éviter les débordements alcooliques des éditions précédentes.

Adieu veaux, vaches, cochons, peuvent dire ceux qui venaient au Salon de l'agriculture pour faire la fête. A la veille de l'ouverture de "la plus grande ferme de France", il est confirmé qu'il n'y aura pas de nocturne cette année. Tout au plus les amateurs de vin de terroir ou de rhum antillais pourront-ils venir prendre un apéro mercredi et jeudi : ces deux jours, le salon fermera ses portes à 20 heures, au lieu de 19 heures. Les autres années, on pouvait jouer les prolongations jusqu'à 23 heures le vendredi soir.

LIRE AUSSI >> Salon de l'Agriculture 2015 : les stands à ne pas louper pendant votre visite

Le président du Ceneca, l'organisme aux manettes de la manifestation, a justifié cette décision sur BFMTV . "La soirée était difficile à supporter pour certains exposants" "à cause des risques de débordements liés à l'alcool", a expliqué Jean-Luc Poulain. Au point que des commerçant, la moitié selon lui, allaient jusqu'à fermer leur stand pour éviter d'être importunés par les fêtards. Que les familles se rassurent toutefois : "Il n'y a pas de grande délinquance au Salon de l'agriculture, entends-nous bien, mais simplement quelques visiteurs trop joyeux et avinés qui ennuient les vendeuses sur les stands, voire embêtent les animaux".

"Vous imaginez le manque à gagner"

Jean-Luc Poulain assure que deux tiers des exposants sont d'accord avec cette décision. Mais BMTV a recueilli les doléances d'une dizaine de commerçants "unanimes" pour la regretter. "L'année dernière, un marchand de jambon de la notre région a vendu 900 sandwiches à 5 euros toute la soirée : vous imaginez le manque à gagner", s'est ainsi plaint le responsable d'une chambre d'agriculture auprès de la chaine d'info.

D'autant que ce couvre-feu n'empêchera pas tous les débordements alcooliques. En 2012, nous vous rapportions cette histoire d'un homme qui, après avoir abusé des dégustations, avait tenté de sortir sans payer le parking du salon et avait percuté un vigile. L'incident s'était produit à... 19h20.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

Variant Omicron : le vaccin favorise-t-il l'infection au Covid via des "anticorps facilitants" ?

Jean-Michel Blanquer a annoncé le protocole sanitaire de la rentrée... depuis Ibiza

Est-ce à moi de payer le raccordement à la fibre de mon domicile ? Le 20H vous répond

Un étudiant britannique se retrouve seul à bord d'un vol entre le Royaume-Uni et la Floride

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.