"Honteuse", "scandaleuse" : la nouvelle campagne anti-VIH fâche les réseaux conservateurs

"Honteuse", "scandaleuse" : la nouvelle campagne anti-VIH fâche les réseaux conservateurs

POLÉMIQUE – Alors que vient d'être lancée une campagne anti-VIH, plusieurs internautes se sont insurgés contre des affiches qu'ils jugent "scandaleuses". Un militant de la Manif pour tous s'est même félicité du "nettoyage" de l'une d'entre elles. Sur Twitter, Laurence Rossignol a répondu aux détracteurs.

La colère monte sur les réseaux sociaux. Quelques jours après le lancement d'une campagne gouvernementale de prévention contre le sida, des internautes réclament aujourd'hui son retrait. Sur les affiches de cette campagne, on peut voir deux hommes s'enlacer et se tenir les mains. Les sous-titres superposés à la photo indiquent : "Avec un amant, avec un ami, avec un inconnu. Les situations varient les modes de protection aussi".

Sur Twitter, Louis Ronssin, responsable de la Manif pour tous dans l'Ouest de la France, a posté deux images de ces fameuses affiches en précisant : "Nettoyage en cours à deux pas d'une école primaire". Sur la première image, l'affiche est intacte. Sur la deuxième, le texte qui accompagne la photographie est en train d'être peint en blanc. En réponse à cette dégradation, Christine Boutin a remercié l'internaute avant de déclarer : "Mais quelle honte". L'ex-présidente du Parti Chrétien démocrate a indiqué à LCI qu'elle ne souhaitait pas s'exprimer sur le sujet. Avant de nous raccrocher au nez.

Joint par LCI, Louis Ronssin n'infirme pas être l'auteur de cette dégradation, mais ne le confirme pas non plus. Il s'amuse même à semer le doute. "Cette photo peut être interprétée de deux façons. D'un côté je suis un héros, de l'autre je suis Satan", s'est-il amusé avant de dénoncer une campagne "incitant à la débauche".

Des affiches "scandaleuses"

D'autres internautes, militants connus et sympathisants plus confidentiels des mouvements anti-mariage pour tous (Veilleurs, Sens commun, Alliance Vita...), se sont indignés de cette campagne d'affichage, dénoncant des affiches "scandaleuses".  Dans un communiqué, l'association des éveilleurs d'espérance a demandé aux maires "d'user de leur pouvoir de police pour exiger le retrait des affiches". 

Ils envisagent de porter plainte contre Marisol Touraine pour "corruption de mineurs"...  sans toutefois préciser les motifs sur lesquels ils pourraient se baser.

Face à la polémique, Laurence Rossignol, la ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes s'en est mêlé. En réponse à un internaute s'inquiétant de "ce qu'il va dire à sa fille de huit ans", elle a posté une réponse sur Twitter : "Qu'elle a la chance de vivre dans un pays où on informe les gens, sans déni, pour les aider à se protéger contre des maladies graves". Contacté par LCI, le Ministère des Affaires sociales et de la Santé n'avait pas encore répondu à nos sollicitations. Mais Marisol Touraine a répondu à la polémique à sa manière, sur Twitter, dans l'après-midi :

En vidéo

"Moi, le Sida", une campagne qui fait parler le VIH

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Exposition d'une photo d'Emmanuel Macron en maillot de bain : le couple présidentiel porte plainte

Pourquoi SOS Médecins entame une grève de 24 heures dès lundi matin

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Elections en Allemagne : les sociaux-démocrates en tête, incertitudes sur la succession d'Angela Merkel

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.