Deux mois après la mort du Père Hamel, Saint-Etienne du Rouvray veut "être plus fort qu'avant"

INTERVIEW – Près de deux mois après l’attentat qui a coûté la vie au père Hamel, l’église de Saint-Etienne du Rouvray rouvre ses portes ce dimanche. "C'est une cicatrisation supplémentaire", explique le maire de la commune, Hubert Wulfranc, à LCI.

Les yeux sont baignés de larmes, le menton tremblant, mais les paroles sont dignes. Sur le perron de l'hôtel de Ville, face aux caméras, le discours de Hubert Wulfranc, maire de Saint-Etienne du Rouvray, émeut la France entière. C'était le 26 juillet dernier, quelques heures à peine après l'assassinat du père Hamel dans l'église de la commune, par deux jeunes assaillants se réclamant de Daech. 


Ne cédant pas au chaos ambiant, avec des mots justes et le sens de la mesure, l'édile invite ses administrés à l'apaisement "dans le respect de tous". Et  appelle de ses voeux à ce qu'"ensemble", ils soient "les derniers à pleurer". Près de deux mois plus tard, l'église de Saint-Etienne du Rouvray ouvre à nouveau ses portes au public. Et alors que la commune panse encore ses plaies, Hubert Wulfranc a accepté de répondre aux questions de LCI : 

LCI : Que signifie pour vous la réouverture de l'église aujourd'hui, quelques mois après l'attentat ?

Hubert Wulfranc : C'est une nouvelle étape dans le rebond de la communauté stéphanaise, et bien au-delà. Il s'agit d'une cicatrisation supplémentaire par rapport à la tragédie que nous avons vécue. Mais aussi, c'est la possibilité pour nous de communiquer à nouveau un message tourné vers l'avenir, pour les croyants comme pour les non-croyants. J'assurerai un accueil républicain lors de cette cérémonie.

LCI : En tant que maire, comment continue-t-on à administrer une ville meurtrie ?

Hubert Wulfranc : On continue avec la volonté d'être plus fort après, qu'avant. Tout l'enjeu de tenir est là. Et cela se décline notamment sous la forme de politiques publiques. Concrètement, nous allons à l'occasion de cette rentrée scolaire, faire en sorte que les activités périscolaires soient approfondies pour n'écarter personne du chemin de la première connaissance.

LCI : Votre prise de parole, quelques heures après l'attentat, a beaucoup ému. Pourquoi a-t-elle autant touché les gens, d'après vous ?

Hubert Wulfranc : Un message ne sert que s'il est relayé par ceux à qui il a été adressé. Et à cet égard, les Stéphanais ont été au rendez-vous et se sont montrés exemplaires de dignité. Dans ce discours, j'exprimais la volonté du rassemblement et de l'ouverture vers autrui. Je pense que c'est la réponse d'une partie importante de nos concitoyens. La raison et la sagesse doivent prévaloir avec fermeté en cette période troublée.

Pour le maire, la réouverture de l'église est un acte de "cicatrisation"

En vidéo

Saint-Etienne-du-Rourvray : pour le maire, la réouverture de l'église est un acte de "cicatrisation"

Qui était le père Jacques Hamel ?

En vidéo

Saint-Etienne-du-Rouvray : qui était le père Jacques Hamel ?

Réouverture de l'église Saint-Etienne du Rouvray : "Rétablir la confiance entre les personnes"

En vidéo

Réouverture de l'église de Saint-Etienne du Rouvray : "rétablir la confiance entre les personnes"

En vidéo

Saint-Etienne du Rouvray : l’église rouvre ses portes mais les habitants n’oublient pas le drame

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter