Pas de monnaie pour la quête ? Dans 8 églises de Paris, vous n'aurez plus d'excuses

DirectLCI
INNOVATION - Huit paroisses parisiennes ont décidé de moderniser leur système de quête en développant une application pour smartphone, qui permettra aux fidèles dès ce dimanche, de faire un don directement en ligne.

En route vers une nouvelle ère. Huit églises* parisiennes lanceront dimanche un nouveau système de quête : le don en un clic depuis son smartphone. Conscient que les nouvelles générations ont peu de monnaie pendant la messe, le diocèse de Paris a donc trouvé le moyen de s’adapter en développant le "don numérique", rapporte France Bleu. 


L’application La Quête (disponible sur iPhone et Androïd), imaginée par cinq jeunes catholiques, permettra désormais aux fidèles de verser de l’argent via une plateforme sécurisée en ligne. Pour ce faire, ils n’auront qu’à se créer un compte, renseigner leurs coordonnées bancaires, choisir le montant, la paroisse et valider en appuyant sur "Je donne". D’autres solutions pourraient être testées à terme, parmi lesquelles l’installation de bornes avec paiement sans contact dans les églises ou la commande de coupons à remettre dans la traditionnelle corbeille. 

98 euros par an, peut mieux faire

Utilisés pour financer l’électricité, le chauffage ou autre besoin des églises, les dons des paroissiens pourraient augmenter de façon considérable selon le Parisien. Un fidèle donnerait en moyenne 98 euros par an, soit environ 2 euros par don. Avec la dématérialisation de la quête, il pourrait être amené à donner plus. "Le test de l’application mené depuis le printemps dernier dans cinq églises à Bordeaux (Gironde), Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes), Rambouillet, Triel sur Seine et Verneuil-Vernouillet (Yvelines) montre que le don moyen de la centaine de donateurs réguliers, est plus élevé que d’habitude", remarque Paul Tréhard, cofondateur de l’application.  Un fidèle, cité par le quotidien, confirme qu'il donnera entre trois et cinq euros, au lieu des deux euros traditionnellement remis dans la corbeille. 


* Sont concernées les églises de Saint Germain des Prés (VIe),  Saint Paul (IVe), La Trinité (IXe), Saint Jean Baptiste de la Salle (XVe), Saint Jean Baptiste de Grenelle (XVe), Notre Dame des Champs (VIe), Notre Dame d’Auteuil (XVIe) et Saint Ferdinand des Ternes (XVIIe).

VIDEO - Des publicités sur les églises de Paris : il faudra s'y faire

En vidéo

Une première affiche publicitaire sur une église parisienne

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter