Hygiène et soin du bébé : un produit sur deux serait dangereux

SOCIÉTÉ
DirectLCI
SANTE - Lingettes, laits ou eaux nettoyantes : rien n'est épargné. Selon le mensuel 60 millions de consommateurs, la moitié des produits de toilette pour nourrissons présentent des composés toxiques. Plusieurs grandes marques sont visées.

C'est une étude qui va donner des sueurs froides aux parents. Dans les formules de lingettes, crèmes pour le lange, liniments, laits nettoyants ou encore eaux micellaires pour bébé, se trouvent des composants toxiques. Ainsi, un produit sur deux utilisé pour la toilette des nourrissons s'avérerait dangereux, selon une étude du mensuel 60 millions de consommateurs . Sur 52 produits testés, 28 présentent en effet des substances chimiques nocives pour la santé des plus petits .

Et pourtant, des mises en garde ont déjà été faites. En mars 2013, 60 millions de consommateurs épinglait déjà plusieurs grandes marques. En octobre de la même année, l'UFC-Que choisir publiait les résultats d'une étude qui montrait que 94% des produits d'hygiène pour bébé étaient potentiellement nocifs.

Malgré des avertissements des autorités sanitaires

Toutes ces alertes auront été vaines, puisque de grandes marques continuent à intégrer molécules toxiques et composés allergisants au mépris des recommandations sanitaires. Or, les bébés y sont particulièrement sensibles , ayant une faible capacité de détoxication. A titre d'exemple, le propylparabène, perturbateur endocrinien potentiel, sera interdit en avril 2015 et le phénoxyéthanol, suspecté d'être toxique, est vivement déconseillé par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Pourtant, ces composants dangereux sont toujours présents dans les rayons bébé.

Dans le cas des lingettes, la majorité d'entre elles est à proscrire. Elles seraient composées d’une "liste noire" d'ingrédients inquiétants. Les tests réalisés ont permis de montrer que sur les neuf produits étudiés, six ne devraient pas être utilisés. Dans le viseur, les lingettes Pampers et Mixa bébé. Pour le soin du corps, pas mieux. Les concentrations de conservateurs chimiques dans tous les laits, eaux et crèmes hydratantes, dépasseraient le seuil de 0,4% recommandé par les autorités sanitaires, à l'exception notable de Nivea Baby. L'eau nettoyante Biolane est particulièrement dénoncée, "bourrée de composés allergisants et sensibilisants".

Attention à la mention "hypoallergénique"

Que ceux qui pensent épargner leur progéniture grâce aux produits étiquetés "hypoallergéniques" se détrompent. "Les parents ne doivent pas se fier à la mention hypoallergénique", pointe le magazine, tout simplement parce que cette allégation n'est aucunement encadrée. Pas étonnant, alors, que des composés allergisants soient retrouvés dans 11 produits se présentant comme tels.

Mais que les papas et mamans se rassurent, le magazine donne des pistes pour des solutions de toilette plus saine. "Les parents doivent se limiter au strict nécessaire", conseille 60 millions de consommateurs, recommandant par ailleurs de privilégier les produits qui se rincent et qui présentent une liste d'ingrédients limitée. Enfin, l'excès de soin est à éviter car il multiplierait les effets indésirables, comme les poussées d'eczéma.

Sur le même sujet

Lire et commenter