"Il est chaud votre trou ?" A quoi joue Bagelstein avec cette pub inspirée de l'affaire Baupin ?

SOCIÉTÉ
PROVOCATION – La franchise de restaurants Bagelstein choque à nouveau à coups de slogans jugés déplacés. Cette fois, à Nantes, la publicité annonçant l’ouverture prochaine d’un établissement s’inspire… de l’affaire Denis Baupin.

Ils n’auront jamais autant fait parler d’eux. Les restaurateurs de la franchise Bagelstein provoquent à nouveau le courroux des internautes en surfant, dans une affiche publicitaire, sur l’affaire Denis Baupin. L’affiche en question, relayée ce vendredi matin sur les réseaux sociaux, met en scène un échange de faux SMS avec le député ex-écolo, accusé par plusieurs femmes politiques de harcèlement et d’agressions sexuelles.

Metronews a pu entrer en contact avec l’auteure de la photo qui a repéré, la première, cette affiche polémique. Jeanne nous confirme ainsi qu’elle est tombée sur cette publicité en plein centre-ville de Nantes, rue des Carmes, ce vendredi matin, avant de la diffuser sur Twitter. Une affiche annonçant l’ouverture prochaine d’un nouvel établissement de la franchise, toujours en travaux pour le moment.

"On cherche juste à faire sourire"

Contacté par metronews, le co-fondateur de Bagelstein, Gilles Abecassis, se dit "étonné" de ces critiques. "On fait pas mal de communication dans cet ordre-là", précise-t-il. "Je pensais qu'on apprécierait de voir Denis Baupin moqué. C'est une affaire qui remonte à un mois et demi, que tout le monde a oubliée. Nous, on veut mettre le doigt dessus. On nous dit sexiste, mais c'est l'inverse, on est dans la blague !"

EN SAVOIR +
>> Denis Baupin conteste les accusations à son encontre >> Trois élues écologistes portent plainte contre le député

Il ajoute : "On ne cherche pas la polémique, on cherche juste à faire sourire. A l'époque du scandale DSK, on lui avait fait dire dans une pub : 'Ma deuxième adresse préférée après le Sofitel'. Et personne ne nous est tombé dessus ! Alors, soit on s'y prend mal dans nos blagues et on est désolé... soit le regard de tout le monde est vraiment détraqué après l'épisode de Rennes."

Denis Baupin et... Leonarda

La découverte de cette affiche intervient en effet quelques jours après une altercation entre quatre jeunes hommes et le patron d’une boutique de la chaîne, à Rennes. Vendredi 27 mai, ces personnes ont été condamnées à plusieurs mois de prison ferme pour "violences en réunion lors de manifestation sur la voie publique". Ils reprochaient à la franchise, notamment… leur communication jugée sexiste et homophobe.

Cette campagne nantaise, ultime provocation aux allures de coup de com’, est donc bien loin d’être une première de la part du groupe. En 2013, ils lançaient notamment une publicité largement inspirée de l’histoire de Leonarda, jeune femme Rom expulsée de France.

Lire et commenter