Il n'y a pas que Serge Aurier : eux aussi ont été trahis par Periscope

Il n'y a pas que Serge Aurier : eux aussi ont été trahis par Periscope

INSOLITE – Periscope n'en finit plus de faire parler depuis l'affaire Serge Aurier. Mais comme le joueur du PSG, d'autres auraient dû se méfier de cette application qui permet de diffuser en direct des vidéos en théorie éphémères, visibles par des millions d'utilisateurs...

Décidément, il faut y réfléchir à deux fois avant d'utiliser Periscope. Depuis la mésaventure de Serge Aurier, suspendu par le PSG après avoir dérapé sur l'application de chat vidéo, d'autres histoires de déboires similaires émergent dans la presse française ou étrangère. Tour d'horizon (non exhaustif)

 Jugé pour s'être filmé depuis sa cellule
Nous vous parlions lundi de "Luciano", ce détenu de 22 ans qui s'est filmé en train de discuter librement avec des internautes via Periscope, visage découvert et joint à la main, depuis sa cellule du centre pénitentiaire de Béziers. Bien mal lui en a pris. Le jeune homme condamné à quatre ans de prison pour vol aggravé, dont l'histoire a été relevée par Midi Libre , risque de voir sa peine alourdie (et son smartphone confisqué) : il sera jugé mercredi à 14h30 en comparution immédiate pour "recel d'un objet irrégulièrement introduit dans un établissement pénitentiaire", en l'occurrence un téléphone portable.

Les cambrioleurs pris sur le fait
Eux n'étaient pas en prison, mais Periscope devrait leur valoir des ennuis. Quatre jeunes hommes des environs de Limoges, rapportait la semaine dernière France Bleu Limousin , ont utilisé l'application pour "frimer" en se filmant en train de cambrioler un gymnase dans la nuit du mardi 16 au mercredi 17 février. Les vidéos live de Periscope disparaissant au bout de 24 heures, ils pensaient sans doute que la leur passerait inaperçue. Manque de chance, elle a été regardée en direct par un internaute, qui a immédiatement prévenu les forces de l'ordre, en leur donnant la marque et le modèle de la voiture des apprentis cameramen. Ceux-ci ont rapidement été retrouvés et placés en garde à vue.

► Grosse gueule de bois pour une jeune Américaine
L'Américaine Whitney Beall a également fait les frais de ses penchants narcissiques... et pour la boisson. Alors qu'elle s'apprêtait à prendre le volant en état d'ébriété, en octobre dernier, cette jeune femme originaire de Floride n'a rien trouvé de mieux à faire que de lancer sur Periscope un "stream" intitulé "Driving Home Drunk". Mais parmi les internautes qui l'ont vue tenter ainsi de rentrer chez elle, certains n'ont pas manqué de prévenir la police, qui l'a alors rapidement localisée, fait souffler dans le ballon et interpellée. Selon NBC News , elle a notamment été condamnée mi-février à six mois de retrait de permis, un an de liberté conditionnelle et 150 heures de travaux d'intérêt général.

► Une mort en direct via Periscope ?
Si les premières histoires pouvaient éventuellement prêter à sourire, celle-ci est macabre. Et à prendre avec des pincettes car les médias américains qui l'ont rapportée ont eux-mêmes utilisé le conditionnel. Début février et en Floride toujours, un jeune homme de 21 ans est mort, tué par arme à feu lorsqu'une un fusillade a éclaté dans un club de strip-tease, alors qu'il aurait été en train de filmer sa soirée via Periscope. La police a reconnu l'existence d'une vidéo publiée sur l'application de Twitter, sans confirmer que la jeune victime en était bien l'auteur.

À LIRE AUSSI
>>
Insulter son coach sur Internet comme l'a fait Aurier, "ça peut arriver" assure Yannick Noah
>>
PSG : Aurier mis à l'écart puis poussé vers la sortie lors du prochain mercato ?

Les articles les plus lus

Pass sanitaire, terrasses, obligation vaccinale... Ce que prévoit le projet de loi adopté par le Parlement

EN DIRECT - Submergée par les nouveaux cas de Covid, la Haute-Corse serre la vis

Restaurants, terrasses, trains, cinémas... Où le pass sanitaire sera-t-il obligatoire ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

"Notre patrimoine génétique est tranquille", les explications du Pr Salomon sur les vaccins à ARN messager

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.