Il n'y aura pas de "zones fumeurs" dans les lycées

Il n'y aura pas de "zones fumeurs" dans les lycées

TABAGISME – Le tribunal administratif de Cergy a estimé ce jeudi que la menace terroriste ne justifiait pas la création, dans les établissements scolaires, de zones pour les fumeurs.

Les lycéens ne pourront pas fumer dans l'enceinte de leur établissement. Le tribunal administratif de Cergy, qui avait été saisi par des associations anti-tabac, a jugé ce jeudi qu'elles étaient illégales. Les circonstances exceptionnelles invoquées pour justifier leur création n'ont donc pas été retenues par la justice.

La question avait été soulevée après les attentats du 13 novembre. Afin d'éviter les attroupements d'élèves devant leurs établissements scolaires, des circulaires du ministère de l'Intérieur avaient accordé la possibilité de créer des zones fumeur directement dans les lycées. Mais le ministère de la Santé, de son côté, s'y était opposé et considérait que ces espaces étaient en infraction avec la loi.

"Il doit être demandé aux lycéens tout simplement de ne plus fumer"

Mercredi 13 avril, au premier jour du procès, Najat Vallaud-Belkacem avait renchéri, ajoutant : "Ça n'est pas parce que nous cherchons à éviter les attroupements (...) qu'il faut permettre aux élèves de fumer à l'intérieur des lycées. (…) Il doit être demandé aux lycéens tout simplement de ne pas fumer". Une réponse qui n'a pas manqué de faire grincer des dents, comme l'expliquait un proviseur à metronews : "On est dans un état de droit, un pays libre, on ne gère pas les gens, surtout les jeunes, comme ça."

A LIRE AUSSI
>>
Zones fumeurs dans les lycées : "Il y a d'autres solutions"
>>
Cigarette dans les lycées : le coup de gueule d'un proviseur

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

EN DIRECT - Israël/Palestine : plus de 1000 roquettes lancées de la bande de Gaza depuis lundi soir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

"On veut lui faire porter le chapeau", confie la sœur du tueur présumé d'Eric Masson

Double meurtre dans les Cévennes : la traque pour retrouver le suspect continue

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.