Impôts : le prélèvement à la source reporté pour les salariés des particuliers

Impôts : le prélèvement à la source reporté pour les salariés des particuliers

REVENUS - Le ministre Gérald Darmanin a annoncé jeudi le report à 2020 du passage au prélèvement à la source pour les salariés de particuliers, comme les employés à domicile. Une mesure qui doit permettre d'éviter à court terme de grosses complications pour ces employeurs.

Une petite entorse dans la mise en place du prélèvement à la source à partir de 2019. Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a annoncé, jeudi matin dans La Croix, que le gouvernement avait décidé de reporter la mesure pour ce qui concerne les salariés des particuliers (aides à domicile, etc.). Pour ces derniers, le prélèvement à la source ne commencera qu'en 2020. 

"Ce décalage d'une année est une mesure de simplification", a justifié le ministre. "Il va nous donner le temps de finaliser le système tout-en-un qui permettra, à partir de janvier 2020, à tous les particuliers employeurs de déclarer aisément leur salarié et d'acquitter en même temps aussi bien les cotisations sociales que l'impôt à la source." 

Toute l'info sur

Impôts et prélèvement à la source : un an après

Lire aussi

Eviter la galère

En conséquence, les personnes concernées ne paieront rien l'année prochaine - sauf si elles "souhaitent opter pour le

versement d'acomptes libres au cours de l'année" - et devront s'acquitter en 2020 de leurs impôts sur les revenus de l'année en cours et, de septembre à novembre, sur ceux de 2019. Ce qui a valu une nouvelle mise au point, jeudi, de Gérald Darmanin, répondant à ceux qui s'inquiètent que les salariés concernés payent double en 2020.

En vidéo

Le prélèvement à la source repoussé pour les salariés des particuliers

En l'état actuel, les particuliers qui emploient des salariés devraient se transformer en percepteurs et calculer eux-mêmes, sur la base du salaire des employés, le montant des impôts dus. Un casse-tête susceptible de générer des erreurs, mais aussi des tensions entre l'employeur et le salarié amputé de l'impôt.

En France, on compte près d'un million de personnes salariées par des particuliers, pour deux millions d'employeurs. Sur ce million d'employés toutefois, seuls 250.000 sont assujettis à l'impôt. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde enregistre sa journée la plus meurtrière depuis le début de la pandémie

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros désormais soumis à l'authentification forte

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.