Impôts : le prélèvement à la source "stresserait les entreprises", selon Gattaz

Impôts : le prélèvement à la source "stresserait les entreprises", selon Gattaz

DirectLCI
CHERS IMPÔTS - Le président du Medef, Pierre Gattaz, juge que le passage au prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu est "une très mauvaise idée sur le court terme", dans un entretien au journal les Echos publiée lundi soir sur internet.

Il n’est pas pour. Dans un entretien au journal Les Echos , disponible ce lundi soir sur le site internet, le président du Medef, Pierre Gattaz, juge que le passage au prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu est "une très mauvaise idée sur le court terme".

A LIRE AUSSI >> Prélèvement à la source : Sapin veut que la réforme soit effective pour 2018

"Un tel projet va ajouter de la complexité et un stress supplémentaire aux entreprises, à qui l'on demanderait de prélever l'impôt", a-t-il déclaré, estimant préférable de "simplifier la fiscalité". Pour cela, Pierre Gattaz prône notamment la suppression de certaines niches fiscales et l'abaissement des taux d'imposition.

Plafonner les indemnisations des salariés aux prud'hommes

Samedi, le premier ministre Manuel Valls a promis aux socialistes, réunis en congrès à Poitiers, que le gouvernement allait engager le passage au prélèvement fiscal à la source. Le processus sera engagé "en 2016" a précisé dimanche le ministre des Finances Michel Sapin.

Par ailleurs, le président du Medef a réitéré la position de l'organisation patronale en faveur de la mise en place "essentielle" d'un plafond pour les indemnisations accordées aux salariés aux prud'hommes. "Il faut un seul plafond pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille", a-t-il ajouté en estimant toutefois que cela "ne suffira pas". Il faut aussi réduire le flux d'affaires arrivant aux prud'hommes, a estimé Pierre Gattaz en rappelant la nécessité de réformer le contrat à durée indéterminé (CDI). Le plafonnement des indemnités prud'homales fait partie des mesures envisagées par le gouvernement dans le cadre des annonces que doit faire mardi le Premier ministre pour favoriser l'emploi dans les petites et moyennes entreprises.
 
EN SAVOIR + >> Pourquoi le prélèvement à la source pose problème

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter