Info LCI - "Il est parti en oubliant ce sac" : les 61 copies du bac volées retrouvées dans un bar à Paris, mais trop tard

DirectLCI
MIRACLE - Les 61 copies dont le ministère de l'Education avait annoncé la semaine dernière le vol ont été retrouvées ce mercredi après-midi dans un bar du XIIIe arrondissement de Paris. Malgré la bonne nouvelle, le mal est déjà fait. La plupart des élèves concernés ont repassé leur épreuve de mathématiques ce mercredi matin.

Elles ont été retrouvées... mais trop tard. Les soixante-et-une copies de l'épreuve de mathématiques du bac ES de l'académie de Paris pour lesquelles le ministère de l'Education a déposé une plainte pour vol la semaine dernière ont fait leur réapparition ce mercredi. C'est Marine Kailey, la gérante d'un bar du XVIIIe arrondissement de Paris, qui a fait la découverte dès vendredi. "Un homme seul est arrivé, il a juste pris un café et il s'est posé en terrasse. Il est parti en oubliant ce sac", témoigne-t-elle au micro de LCI.

"On pense que ça a effectivement été un vol"

Après avoir vérifié très sommairement que le sac ne cachait rien qui puisse être dangereux, elle l'avait placé dans la réserve de l'établissement. Mais son propriétaire ne s'étant toujours pas manifesté ce mercredi, la commerçante a décidé de regarder plus précisément ce qui se trouvait à l'intérieur. "Tout à l'heure, on a fouillé pour voir s'il n'y avait pas une carte d'identité et de là, on est tombés sur les 61 copies qui ont été volées", raconte-t-elle avant d'ajouter : "On pense que ça a effectivement été un vol et que la personne qui a volé le sac est venue le déposer chez nous, en terrasse, aux alentours de 12h-13h vendredi." Contactée par LCI, la préfecture de police de Paris n'a pas souhaité confirmer l'information, une enquête étant en cours.

"Soixante et une copies de maths ont été volées dans le sac d'un ou une correcteur (trice)", avait indiqué lundi à l'AFP le ministère de l'Education, précisant que le vol, dont les circonstances n'ont pas été révélées, avait été signalé à la police "dès que ça s'est su". Un fait "franchement rarissime", avait-on ajouté rue de Grenelle. 

Malheureusement, la deuxième épreuve organisée pour les élèves malchanceux en section ES spécialité mathématiques (coefficient 7) a eu lieu ce mercredi matin. Les candidats s'étaient vus proposer soit de la repasser ce jour, pour que leur résultat puisse être enregistré avant le 30 juin, date limite de saisie des notes, soit lors de la session de rattrapage de septembre. La grande majorité avait choisi la première option. Pour l'heure, on ne sait pas quelle copie primera lors de la correction. En 2009, un cas similaire s'était présenté pour une élève de terminale L. Sa copie de littérature avait été perdue puis retrouvée alors qu'elle venait de repasser l'épreuve. C'est son premier examen qui avait finalement été noté et comptabilisé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter