INFO LCI - Détecteurs de fumée : un Français sur quatre est toujours hors-la-loi

SOCIÉTÉ

CONSTAT - Le site ManoMano a interrogé plus de 2.600 personnes afin d'avoir un état des lieux des installations de détecteurs de fumée aussi bien pour les locataires que pour les propriétaires. L'étude se révèle pour le moins alarmante, témoignant du manque d'information concernant ces appareils, pourtant obligatoires depuis le 1er janvier 2016.

Depuis le 1er janvier 2016, le détecteur de fumée est obligatoire chez soi. Or, une étude menée sur 2600 personnes révèle à quel point le détecteur de fumée, officiellement appelé détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF), n'est pas encore installé dans tous les logements.

Voir aussi

Qu'elles soient propriétaires ou locataires, les personnes qui ont répondu sont, certes, majoritairement équipées (74%) mais 26% d'entre elles reconnaissant quand même qu'elles ne le sont pas. Soit potentiellement, un logement sur quatre hors la loi en France. Un chiffre qui, de surcroit, évolue peu entre 2017 et 2018. 

 Et la tendance n'est pas près de changer puisque, selon cette étude qui a interrogé plus de 2.600 personnes, seulement 45% des Français prévoient de s'équiper en Daaf cette année.

Près d'1 détecteur sur 3 ne fonctionnerait pas

Il semblerait que les Français ne soient pas bien informés sur les détecteurs de fumée et qu'ils installent lesdits détecteurs à des endroits peu stratégiques. 

En 2017, plus de 80% des Français interrogés considéraient les détecteurs comme inutiles. En 2018, ce chiffre est heureusement plus bas mais il reste cependant bien au dessus de la majorité.

Toujours selon la même étude, beaucoup de Français ont vécu une mauvaise expérience. Ils sont ainsi plus de 59% a déclarer avoir déjà eu un problème de fumée ou d'incendie. Pour les personnes équipées en daaf, le détecteur a parfaitement fonctionné dans 64% des cas... Ce qui tend à prouver que dans plus d'un cas sur trois, le système ne s'est pas déclenché correctement.

Voir aussi

A bien des égards, cela montre à quel point il existe une réelle désinformation autour de ces détecteurs de fumée, soutenant que 26% des français se révèlent hors-la-loi. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter