INFO LCI -"Il t'a mis la main sur son sexe ?" : le CSA saisi après une nouvelle séquence polémique chez Hanouna

Société
DirectLCI
INFO LCI - Après une énième séquence polémique, dans laquelle Cyril Hanouna piège une chroniqueuse pour lui faire toucher son sexe, le CSA a été saisi de vingt signalements au sujet de l'émission Touche pas à mon poste. Pour beaucoup d'internautes, il s'agit d'une nouvelle "agression sexuelle".

Comme un air de déjà-vu. Un peu plus d'un mois après avoir créé la polémique en diffusant la séquence d'un baiser non-consenti sur la poitrine d'une figurante, l'émission Touche Pas à mon Poste en a remis une couche ce mercredi 7 décembre en montrant Cyril Hanouna poser la main d'une chroniqueuse sur son sexe. Ce jeudi, en début d'après-midi, le CSA a indiqué à LCI avoir reçu pour le moment vingt signalements.


La scène en question, qui s'est en réalité déroulée pendant la pause pub, est présentée à l'antenne par Jean-Luc Lemoine lors de sa rubrique des " 4/3" sur les séquences off de l'émission. On y voit Cyril Hanouna proposer un jeu à la chroniqueuse Capucine Anav. Les yeux bandés, elle doit tendre sa main et "deviner quelle partie du corps" du présentateur elle est en train de toucher. Après avoir dirigé la main de la jeune femme sur son torse et sur son bras, Cyril Hanouna finit donc par entreprendre de se faire toucher le sexe. 

Une nouvelle "agression sexuelle"

Le public est hilare, les chroniqueurs aussi. Assise à côté de la jeune femme, la journaliste Isabelle Morini-Bosc lui demande : "Il t'a mis la main sur son sexe ?" Et Capucine Anav de répondre "Comme d'hab!". La séquence, immédiatement relayée sur les réseaux sociaux, a largement fait réagir. Pour beaucoup, il s'agit d'une nouvelle "agression sexuelle" commise en direct. 

Et de la même manière que ce genre de séquences semble se multiplier dans l'émission de C8, le CSA est en train de devenir un grand habitué des signalements de téléspectateurs au sujet de Cyril Hanouna. Pourtant, aucune sanction effective n'a encore été établie par le conseil supérieur de l'audiovisuel. Le 22 novembre dernier, le gendarme du PAF a engagé une procédure de sanction à l'égard de la chaîne, en confiant le dossier Hanouna à un rapporteur indépendant. Cette nouvelle séquence polémique ne devrait pas plaider en sa faveur. 

Lire aussi

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter