INFO TF1/LCI : Casino a vendu du lait Milumel incriminé ce samedi 6 janvier en région parisienne

LACTALIS - Selon nos informations, un magasin Casino situé à Suresnes, en région parisienne, a encore vendu ce samedi 6 janvier des boîtes de lait potentiellement contaminées par la salmonellose et qui faisaient l'objet d'un rappel. Après avoir procédé à des vérifications, l'enseigne a avoué qu'elle avait continué à vendre ces produits dans plusieurs de ses magasins.

C’est un client inquiet et énervé. Après avoir acheté trois boîtes de lait Milumel sur le site d'Auchan direct le 30 novembre dernier, ce papa d’un petit garçon de 2 ans s’est rendu compte que ces boîtes figuraient sur la liste des produits Lactalis suspectés d’être contaminés par la salmonellose. "Sur son site, Auchan n’a pas indiqué que les produits étaient potentiellement contaminés. Je les ai appelés pour leur en parler et obtenir des informations… Ils m’ont offert un bon d’achat de 8 euros."  


Ce samedi, il devait racheter du lait pour son fils et s’est procuré une boîte de Milumel dans le magasin Casino, situé à Suresnes, en région parisienne. Curieux de voir si le lait de son enfant faisait partie du lot qui devait être retiré des rayons, il s’est rendu compte que la boîte figurait bel et bien sur la liste des rappels de produits. Prenant alors contact avec le magasin, il s’est vu proposer un bon d’achat de… 15 euros en compensation. Problème : entre samedi et ce mercredi soir, son enfant a bu le lait Milumel acheté à Casino. Pour l’instant, il ne présente aucun symptôme.

352 articles concernés par le rappel vendus

Contacté par LCI ce 11 janvier au matin, le groupe Casino a indiqué qu'il n'était "pas au courant" de ce cas et qu'il procédait à des vérifications. "Le produit ne peut être vendu et car il est bloqué en caisse. Si des produits n’ont pas été retirés, ils ne peuvent pas passer en caisse", nous affirmait encore l'enseigne. Quelques heures plus tard, auprès de l'AFP, un porte-parole de Casino avouait que 352 articles concernés par le rappel avaient été vendus. Donc pas seulement dans le magasin de Suresnes (Hauts-de-Seine).

Selon le groupe Casino, "fin décembre, les produits étaient bloqués en caisse dans les deux-tiers des supermarchés et tous les hypermarchés du territoire français. Aujourd’hui, cela concerne tous les magasins du groupe". Dans le cas de Suresnes, la vente a eu lieu à la date du 6 janvier où le dispositif était en cours de déploiement : ce déploiement a été accéléré aujourd’hui. "Les produits auraient dû être retirés des rayons", concède le groupe à LCI.


"Aujourd’hui, à la caisse, le produit ne passe pas et le caissier ne peut forcer la vente", nous affirme encore le groupe de grande distribution. Pour ce qui est de la procédure de communication auprès des clients, Casino indique a LCI qu’ils vont "cibler, l’ensemble des clients ayant pu acheter des produits concernés par la liste des produits concernés par les rappels". Et d'ajouter : "On lance une procédure qui permet de retracer les achats via les cartes bancaires et les cartes de fidélité pour informer les clients. De plus, des mails d’informations et des courriers ont été envoyés à tous les clients qui se sont procurés ces produits au cours de l’année 2017".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Lait infantile contaminé : Lactalis et la grande distribution face au scandale

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter