Injures homophobes au premier mariage pour tous : le tribunal a tranché

Injures homophobes au premier mariage pour tous : le tribunal a tranché

Société
DirectLCI
MARIAGE POUR TOUS - Le tribunal correctionnel de Montpellier a condamné mardi un jeune homme à deux mois de prison avec sursis et 3800 euros d'amende pour injures homophobes. Que s'était-il passé ? Retour sur la journée du premier mariage pour tous.

Ils s'appellent Vincent Autin et Bruno Boileau. Ils s'aiment et se sont mariés le 29 mai 2013 à Montpellier. Ils ont même été les premiers à le faire, après l'adoption de la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, il y a tout juste un an . Pour le meilleur et pour le pire. 

Il s'appelle Arnaud Belda. Lui, il n'aime pas trop que les homos puissent se marier. Et c'est plutôt le pire que le meilleur qu'il a offert à la noce. Car il a tenu, pour l'occasion, à faire savoir son opposition au mariage pour tous. Bruyamment. 

Deux mois de prison avec sursis

Armé de fumigènes pour imiter la statue de la Liberté et de pétards pour se faire remarquer, le jeune homme, accompagné de "quatre compagnons", a manifesté devant la mairie de Montpellier. Et pour ponctuer le happening, a proféré des insultes à caractère homophobe. 

Le résultat, c'est "une tâche indélébile" sur "le plus beau jour de [l]a vie" des jeunes mariés. C'est aussi, depuis ce mardi, deux mois de prison avec sursis et 3800 euros de dommages et intérêts pour injures homophobes. Après quatre renvois, le tribunal a tranché contre l'argument de la défense, qui avait tenté de plaider la "liberté d'expression". Un des deux mariés dédie ce jugement "aux victimes d'actes LGBTphobes en attente que justice leur soit rendue". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter